Couvre-visage obligatoire dans certains lieux publics de Côte-Saint-Luc

Photo: Graham Hughes Archives La Presse canadienne

Le conseil municipal de Côte-Saint-Luc exige désormais le port d’un couvre-visage dans tous les édifices municipaux et à l’intérieur des commerces, de même que la présence de désinfectant pour les mains dans les immeubles à appartements et à condominiums.

Le règlement qui est déjà en vigueur expirera le 31 août prochain. Les élus municipaux de la ville enclavée dans l’île de Montréal décideront alors s’il sera renouvelé à la lumière des progrès effectués dans la lutte au coronavirus.

Un délai de grâce sera accordé aux immeubles d’appartements et aux copropriétés pour installer les éléments d’information et les dispositifs requis. Les établissements commerciaux auront également le temps de mettre en œuvre leur programme.

Le règlement 2557 stipule que les clients des établissements commerciaux ne se verront pas infliger d’amende, mais que les gestionnaires sont passibles d’en écoper.

La Ville de Côte-Saint-Luc distribuera bientôt des couvre-visages, mais d’ici là, elle encourage les gens à en acheter ou à en fabriquer.

Le règlement crée des exceptions si un masque facial empêche un client de respirer de quelque manière que ce soit ou pour des raisons de santé telles que l’asthme, les handicaps cognitifs ou les difficultés d’audition.

Le gouvernement du Québec et la Direction de la santé publique n’exigent pas le port du couvre-visage, mais ils le suggèrent fortement.

À voir en vidéo