Le nom d’Alexis Carrel bientôt rayé de la toponymie montréalaise

Le Dr Alexis Carrel en juillet 1940
Photo: La Presse canadienne Le Dr Alexis Carrel en juillet 1940

Le nom Alexis-Carrel sera bientôt rayé de la toponymie montréalaise. L’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles aura désormais une avenue Rita-Levi-Montalcini et un parc Don-Bosco.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé mercredi le remplacement du nom d’Alexis Carrel, un médecin français décédé en 1944, lauréat d’un prix Nobel, mais controversé pour son allégeance au régime nazi et son soutien à l’eugénisme.

Décédée en 2012, Rita Levi-Montalcini était une neurologue italienne, elle aussi lauréate d’un prix Nobel. De descendance juive, elle a notamment fondé un laboratoire de fortune afin de poursuivre ses expériences lors de la Seconde Guerre mondiale. Saint Jean Bosco était quant à lui un prêtre et un écrivain italien qui a consacré sa vie aux jeunes. Le pape Pie XI l’a canonisé en 1934.

Ce changement à la toponymie entrera en vigueur dans les six mois suivant l’adoption d’une résolution à cet effet par le conseil municipal, qui se réunira le 21 août prochain.

 

13 commentaires
  • Robert Dion - Abonné 9 août 2017 15 h 45

    Et maintenant Amherst?

    Il serait encore plus urgent, et nettement plus significatif, maintenant, de rayer Amherst de notre patrimoine toponymique. Depuis le temps qu'on en parle... Ce "grand" Britannique serait-il un intoucheble?

    • Michel Bouchard - Abonné 9 août 2017 16 h 56

      et Wolfe , alors ?
      Source Wikipédia : Ce général Wolfe se fit remarquer par les nombreuses exactions qu'il ordonna contre les colons français de la vallée du Saint-Laurent (meurtres, viols, incendies de maisons, de fermes et de récoltes, etc.) lors de la conquête britannique du Québec

    • Réal Ouellet - Abonné 10 août 2017 07 h 18

      Exact. Amherst, Wolfe et... McDonald, le premier premier ministre du Canada, celui qui figure sur les billets de 10 dollars: Instigateur des réserves indiennes qio ont été créées dans le but d'affamer les indiens, il avait aussi déclaré que "Louis Riel sera pendu, même si tous les chiens du Québec jappaient en même temps". Sans compter toutes les autres entourloupettes et scandales.

  • Gilles Bonin - Abonné 9 août 2017 16 h 55

    Bien d'accord.

    Et la rue Wolfe? Qu'on aime ou que l'on n'aime pas, Rose Ouellet a été une comédienne qui a fait rire des g.n.rations de Québécois. Pourquoi pas changer Wolfe pour elle car elle a débuté sa carrière dans le Centre-sud.

  • Gilles Théberge - Abonné 9 août 2017 19 h 00

    Le légendaire Amherst n'était pas nazi lui.

    Juste un raciste ordinaire...

  • Jacques-André Lambert - Abonné 10 août 2017 01 h 39

    À quand le tour de Lionel Groulx?

    Il semble que tout ce qui qui irrite le B'naï Brith doive être rayé de la mémoire collective.

    Alors, à quand le tour du chanoine Groulx?

    • Gilles Racette - Abonné 10 août 2017 12 h 37

      Oui et pendant qu'on 'dégomme' Alexis Carrel, aucune mention du cas beaucoup plus près de nous de Mordecai Richler et de ses écrits, notamment celui ou il fait référence et compare nos mères (de l'époque,) de nombreuses familles avec des truies. Coderre et sa clique cherchent une façon de 'l'honorer' en oubliant que ses ancêtres étaient de la même 'tribu' que les notres ( Richler référait au Québécois comme étant membres d'une tribu, donc 'sauvages' pas éduquées etc etc.).

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 10 août 2017 06 h 09

    Quel soulagement !

    « Le nom Alexis-Carrel sera bientôt rayé de la toponymie montréalaise. » ; « … controversé pour son allégeance au régime nazi et son soutien à l’eugénisme. » (Marie-Lise Rousseau, Le Devoir)

    De cette citation, il est comme étonnant que ce nom ait été maintenu jusqu’à ce jour : étonnant car la pensée de ce médecin a fait vivre toute une génération du Québec, notamment celle de l’époque des Duplessis-Léger !

    Quel soulagement ! - 10 août 2017 -