La campagne d’Yves-François Blanchet: une finale galvanisée

Le candidat du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet
Illustration: Sébastien Thibault Le candidat du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet

Yves-François Blanchet se serait bien passé de cette campagne électorale. Avec ses 32 députés, le Bloc québécois occupait déjà une position enviable à la Chambre des communes avant sa dissolution. C’est pourquoi il espère l’élection d’un autre gouvernement minoritaire et rêve d’un caucus de 40 députés : un tel scénario lui permettrait de négocier davantage de politiques bénéficiant au Québec.

Le programme du parti, lancé une semaine après le début de campagne, en propose 38, comme un régime de péréquation verte qui imposerait le principe de « pollueur-payeur » aux provinces qui en font moins dans la lutte contre les changements climatiques.

Mais c’est la hausse des transferts en santé qui est devenue le principal cheval de bataille du chef bloquiste. M. Blanchet n’a pas hésité à accuser Justin Trudeau d’être « anti-Québec » lorsqu’il a promis des milliards de dollars en santé accompagnés de conditions. Il en a remis lors du débat des chefs en français en demandant au chef libéral « pourquoi dit-il à la nation québécoise quoi faire et quoi penser », alors qu’il ne le fait pas pour les Autochtones.

La question du troisième lien routier entre Québec et Lévis a aussi rattrapé le chef du Bloc québécois, malgré ses tentatives d’évitement. Au dixième jour de campagne électorale, il s’est prononcé pour le projet controversé et s’est dit « convaincu » qu’il pouvait être écologique. Ses propos ont consterné les environnementalistes. M. Blanchet a tenté de se reprendre quelques jours plus tard en disant qu’il s’agissait de sa position personnelle, et non de celle de son parti.

Il a également fait les manchettes lorsqu’il a refusé que sa candidate dans Sherbrooke, Ensaf Haidar, réponde aux questions des journalistes sur l’appui qu’elle avait donné à Maxime Bernier et à son Parti populaire en 2018. La question avait été posée directement en conférence de presse à Mme Haidar, l’épouse du blogueur Raïf Badawi emprisonné en Arabie saoudite, mais le chef bloquiste y avait coupé court. Elle avait finalement pu y répondre après dans des entrevues séparées, mais l’incident avait donné une mauvaise image.

L’amalgame entre le racisme, la Loi sur la laïcité de l’État et le projet de loi 96 sur la langue française dans une question de la modératrice du débat des chefs en anglais a galvanisé sa dernière semaine de campagne. Selon les derniers coups de sonde, le Bloc québécois demeure plus populaire que le Parti conservateur, à qui il espère prendre quelques circonscriptions. Il espère également déloger les libéraux de la circonscription de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine, où M. Blanchet était de passage plus tôt cette semaine.

Pour en savoir plus sur les élections fédérales 2021

En visualisations de données En vidéo Débats des chefs Sur le terrain Nos analyses Nos chroniques



À voir en vidéo