Le budget Freeland survit à un premier vote de confiance sans réel danger

Le vote sur le budget Freeland lui-même est prévu pour lundi.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Le vote sur le budget Freeland lui-même est prévu pour lundi.

Le budget fédéral de Chrystia Freeland a survécu à un premier vote de confiance aux Communes, après que le gouvernement Trudeau ait décidé de faire des amendements proposés à son énoncé budgétaire des questions de confiance. Car le Nouveau Parti démocratique et le Parti conservateur ont permis la survie des libéraux.

Les députés fédéraux se prononçaient mercredi soir sur le sous-amendement proposé par le Bloc québécois au budget fédéral déposé lundi. Les bloquistes souhaitaient forcer le gouvernement à répondre à la demande des provinces d’augmenter les transferts en santé et à bonifier la sécurité de la vieillesse pour tous les aînés de 65 ans et plus (plutôt qu’uniquement pour ceux d’au moins 75 ans, comme le propose le budget).

Le sous-amendement bloquiste a toutefois été rejeté à 297 voix contre 37. Seuls les 32 bloquistes, quatre néodémocrates et une élue du Parti vert ont appuyé la proposition du Bloc québécois. Les libéraux et le reste du caucus néodémocrate s’y sont opposés, tout comme les conservateurs et les deux autres députés verts.

Le gouvernement libéral étant minoritaire, il lui fallait le soutien de députés de l’opposition pour éviter d’être défait. Le chef néodémocrate, Jagmeet Singh, avait confirmé mercredi midi que ses troupes viendraient à la rescousse des libéraux.

Ses députés Alexandre Boulerice, Peter Julian, Matthew Green et Scott Duval ont appuyé le sous-amendement bloquiste, par principe, mais les autres s’y sont opposés pour empêcher le déclenchement d’une élection en pleine troisième vague de la pandémie. « On n’est pas d’accord avec une élection, donc on va voter contre cela », avait expliqué M. Singh en milieu de journée.

Le caucus conservateur d’Erin O’Toole s’est quant à lui opposé au sous-amendement bloquiste car celui-ci aurait remplacé une partie des changements proposés par les conservateurs au budget, a-t-on expliqué dans les coulisses du parti.

Deux autres votes dans les prochains jours

L’exercice du vote de confiance se répétera en outre jeudi, lorsque la Chambre des communes se prononcera sur l’amendement du Parti conservateur. Celui-ci vise à dénoncer notamment le plan de relance de 100 milliards de dollars du budget Freeland et à réclamer que l’énoncé budgétaire mise plutôt sur l’accélération de la vaccination au Canada ainsi que sur la présentation de mesures budgétaires stimulant la croissance économique.

Les néodémocrates s’y opposeront également, ce qui assurera de nouveau la survie du gouvernement de Justin Trudeau.

Les trois députés verts devraient voter contre l’amendement conservateur eux aussi.

Viendra enfin le vote sur le budget lui-même, lundi.

Le NPD n’a pas précisé de quelle façon ses élus se prononceront. Mais le chef Jagmeet Singh a réitéré qu’il s’assurera de ne pas déclencher une élection. « On garde notre étape exacte pour le budget [sic] », a-t-il tenté d’expliquer, en indiquant que la stratégie du NPD sera révélée « dans quelques jours ».

À voir en vidéo