Retard dans le dévoilement du nouveau chef conservateur

Andrew Scheer, accompagné de sa femme, quelques instants avant de prendre la parole pour la dernière fois en tant que chef du Parti conservateur du Canada
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Andrew Scheer, accompagné de sa femme, quelques instants avant de prendre la parole pour la dernière fois en tant que chef du Parti conservateur du Canada

Le dévoilement du nouveau chef du Parti conservateur du Canada se fait toujours attendre en raison d’un problème technique.

Les résultats du scrutin devaient être dévoilés à l’occasion d’un événement adapté aux directives sanitaires, au centre-ville d’Ottawa, vers 18 h, dimanche.

« Nous nous excusons pour le délai. Le décompte des votes a pris plus de temps que prévu en raison de la participation record des électeurs et des règlements en lien avec la COVID-19 », a fait savoir le parti sur les réseaux sociaux en début de soirée.

Il était alors estimé que l’événement commencerait vers 19 h 30.

Peu après 20 h 30, le parti a rendu hommage au chef sortant, Andrew Scheer, et ce dernier a pris la parole pour la dernière fois dans cette fonction. Il a remercié sa famille, son caucus et s’est félicité d’avoir réduit le gouvernement Trudeau à une minorité.

M. Scheer a aussi appelé son parti à s’unir après l’élection de son nouveau chef.

Au moins 175 000 membres de la formation politique sur les quelque 270 000 se sont prononcés pour le choix du prochain chef, ce qui faisait de cette course à la direction « la plus imposante de toute l’histoire du Canada » se vantait le Parti conservateur cette semaine.

Tous les bulletins de vote devaient être envoyés au plus tard vendredi. Le processus de vérification a commencé dimanche matin.

Or, il y avait plus de bulletins de vote que la fois précédente et la machine qui devait les comptabiliser en a endommagé plusieurs milliers, a expliqué Dan Nowlan, coprésident du Comité organisateur de l’élection du chef à La Presse Canadienne.

Il restait environ 3000 à 4000 bulletins de vote à comptabiliser dimanche en soirée.

M. Nowlan a assuré qu’il n’était pas question de repousser au lendemain le dévoilement des résultats malgré le délai de plusieurs heures. « Ce sera ce soir, je vous le garantis », a-t-il dit.

Selon le système en vigueur, un candidat aura besoin de 16 901 points pour sortir vainqueur. Ce score est déterminé par le pourcentage du vote qu’il reçoit dans chacune des 338 circonscriptions fédérales, qui se voient toutes attribuer 100 points. Le vote est également préférentiel.

Quatre candidats demeurent en lice : Leslyn Lewis, Peter MacKay, Erin O’Toole et Derek Sloan.

Le gagnant ou la gagnante deviendra seulement la troisième personne à diriger le parti sur une base non intérimaire depuis la fusion entre l’Alliance canadienne et du Parti progressiste-conservateur du Canada.

Les conservateurs détiennent présentement 121 sièges aux Communes.

À voir en vidéo