Bernier lance sa campagne dans son fief de Beauce

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, a admis jeudi que c’est une « très bonne blague » du Parti rhinocéros de présenter un candidat du même nom que lui dans sa circonscription de Beauce. Il est convaincu que les électeurs voteront « pour le Maxime Bernier qu’ils connaissent », a-t-il dit dans son fief de Saint-Georges pour lancer sa campagne locale.

M. Bernier a dû par ailleurs commenter le retrait de plusieurs de ses candidats, notamment Anouk Benzacan, dans La Prairie, François Lefebvre, dans Laurier–Sainte-Marie, Maximo Gyterez Diaz, dans Richmond, et Nancy Brunelle, dans Saint-Maurice–Champlain.

Il a expliqué que beaucoup de ses candidats étaient des néophytes en politique et que certains s’étaient désistés après avoir réalisé l’ampleur de la tâche qui incombe à un candidat aux élections fédérales. M. Bernier a rappelé qu’il demandait à ses candidats un engagement à adhérer aux valeurs du parti et à ne pas l’embarrasser, et certains ont alors « décidé de laisser tomber ».