Pour votre info: quoi surveiller aujourd'hui?

Photo: Alfredo Estrella Agence France-Presse
  • Castro, les hommages et la procession

    Les Cubains vont continuer de défiler Place de la Révolution à La Havane aujourd’hui pour rendre hommage à Fidel Castro — qui a prononcé là des discours-fleuves épiques au fil du temps. Puis, à 19 h, l’urne funéraire contenant les cendres de l’ex-dirigeant entamera une longue procession vers Santiago, tout à l’Est du pays.

    Jusqu’à samedi, les cendres de Castro emprunteront donc en sens inverse le trajet suivi en 1959 par la « Caravane de la victoire » — le défilé des barbudos qui venaient de renverser Batista. Cette fois, ce sera quatre jours pour 1000 kilomètres, et près d’un million de Cubains attendus : tout le pays pour saluer le lider maximo.

  • Le dôme du jour: Tchernobyl, 30 ans plus tard

    C’est une arche de 25 000 tonnes qui aura une durée de vie de 100 ans : le dôme de confinement de la centrale nucléaire de Tchernobyl sera inauguré ce mardi en Ukraine, quelque 30 ans après l’explosion d’un réacteur.

    La cloche vient suppléer aux lacunes du « sarcophage » construit à la hâte — et dans des conditions de sécurité quasi inexistantes — par des ouvriers soviétiques pour isoler le réaction accidenté après l’accident de 1986. Le projet a été financé par la communauté internationale (près de 2 milliards d’euros).

  • Le chiffre du jour : 117

    Elle s’appelle Emma Morano, c’est une Italienne, et c’est la doyenne de l’humanité. Elle aura 117 ans aujourd’hui. Ce qui fait d’elle la dernière survivante recensée du 19e siècle : buon compleanno… et respect.

  • L’autre chiffre du jour: 7

    Le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, présentera aujourd’hui ses sept rapports de l’automne 2016. Dans sa mire : l’Agence de revenu du Canada, la surveillance de la sécurité des voitures, le recrutement dans l’armée, l’équipement militaire et les mécanismes d’Ottawa pour répondre aux revendications des Premières nations — notamment.

    Au moins six ministres du gouvernement Trudeau répondront aux conclusions du VG quelques heures après le dépôt de son rapport.

  • Romney ou pas Romney ?

    Les partisans de Donald Trump ne semblent pas chaud à l’idée, mais Mitt Romney semble avoir une réelle chance d’être nommé secrétaire d’État (chef de la diplomatie américaine) : les deux hommes auront une deuxième rencontre aujourd’hui dans le cadre du ballet de formation de la future administration Trump.

    Romney est perçu comme un candidat susceptible de rallier les modérés au sein du Parti républicains. Mais les proches de Donald Trump ne lui pardonnent pas ses critiques sévères envers leur candidat durant la campagne.