Un nouveau chef en mai 2017

Les conservateurs prendront leur temps pour choisir un successeur à Stephen Harper. Le prochain chef du Parti conservateur sera élu dans un an et demi, soit le 27 mai 2017.

Le comité organisateur de la course à la chefferie s’est réuni à Toronto la fin de semaine dernière et s’est entendu sur un premier paramètre : la date d’élection du prochain chef. Pour le reste — début officiel de la course, critères de mise en candidature, budgets —, le comité organisateur, composé de 23 personnes, mènera d’autres discussions « au cours des prochaines semaines », a indiqué le parti dans un communiqué de presse. Mais la course risque d’être déclenchée plus tôt que tard, a-t-on confié au Devoir. « La date du 27 mai 2017 permettra non seulement une course passionnante et compétitive pour nos membres et tous les Canadiens, mais offre un processus juste et ouvert à tous les candidats potentiels », a fait valoir par écrit le président du comité, Dan Nowlan.

En attendant le début officiel de la course, les aspirants candidats restent discrets. L’ex-ministre beauceron Maxime Bernier a confirmé qu’il songeait sérieusement à briguer la chefferie, mais il n’a toujours pas confirmé ses intentions.

L’ancien ministre ontarien Tony Clement sonderait ses appuis partout au pays, selon nos informations, tout comme sa collègue ontarienne Kellie Leitch, qui de son côté ne parle pas français. L’ex-ministre Jason Kenney, que plusieurs voient comme un candidat assuré, s’est fait discret depuis la défaite électorale et la démission en catimini de Stephen Harper. Certains l’envoient plutôt sur la scène provinciale, pour unir la droite albertaine. Des rumeurs que n’a pas commentées le principal intéressé. La chef par intérim du Parti conservateur, Rona Ambrose, ferait elle aussi une bonne candidate sur la scène albertaine selon ces mêmes observateurs. En prenant les rênes du parti dans l’intérim, Mme Ambrose a accepté de ne pas briguer la chefferie de façon permanente.

Les noms des anciens ministres Peter MacKay et Lisa Raitt circulent aussi parmi les candidatures possibles à la direction du Parti conservateur, tout comme celui de l’homme d’affaires et ex-dragon à l’émission de téléréalité Dragon’s Den Kevin O’Leary.