Conseil fédéral du NPD - Mulcair promet de ne pas hausser l’impôt des riches

Le chef du NPD Thomas Mulcair
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Le chef du NPD Thomas Mulcair

Ottawa – Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a assuré dimanche qu’il était hors de question que son parti hausse les impôts des plus fortunés une fois qu’il serait au pouvoir, et ce, même si l’une de ses candidates vedettes à Toronto s’est déclarée en faveur d’une telle mesure.

 

L’écrivaine Linda McQuaig, qui a été désignée le mois dernier candidate du NPD en vue de l’élection partielle dans Toronto-Centre, affirme qu’une imposition de 70 % sur les plus riches du pays constituait la meilleure solution pour contrer les iniquités sociales.

 

M. Mulcair a toutefois rappelé que ce n’était pas dans les intentions de son parti et a dit s’attendre à ce que Mme McQuaig fasse preuve d’un bon esprit d’équipe. Il a esquivé une question quant à savoir s’il demandera à sa candidate de cesser de se prononcer sur ce dossier.

 

M. Mulcair a déclaré que le NPD était favorable à une hausse des impôts sur les entreprises, mais pas auprès des particuliers.

 

Sécurité de la vieillesse

 

S’adressant au conseil fédéral du parti à Ottawa, il a également soutenu que le NPD devait commencer à se préparer pour les élections de 2015.

 

Il a indiqué qu’un gouvernement néodémocrate hausserait les prestations du Régime de pensions du Canada et annulerait la décision du Parti conservateur de relever de 65 à 67 ans l’âge d’admissibilité au programme de Sécurité de la vieillesse.

 

Les négociations avec les communautés autochtones du pays seraient également ramenées au sommet des priorités du gouvernement, a ajouté M. Mulcair.


 
9 commentaires
  • Josette Allard - Inscrite 7 octobre 2013 06 h 22

    Ses appuis

    Sur qui pourra-t'il compter pour se faire élire après s'être alliéné une partie de son électorat québécois, suite à ses récentes prises de position contre la charte de la laïcité? Il est vrai que les autres partis fédéralistes en ont fait tout autant!

    • Michel Richard - Inscrit 7 octobre 2013 07 h 20

      Peut-être il pourra s'appuyer sur la partie de la population, toute aussi grande, qui est contre la charte . . .

  • Jacques Boulanger - Inscrit 7 octobre 2013 07 h 35

    Pour quelques dollars de plus

    Bon, c'est les riches qui vont être contents !

  • Cyril Dionne - Abonné 7 octobre 2013 07 h 36

    NPD = PLC = PC

    M. Mulcair, c'est la position des libéraux et des conservateurs que vous nous chantez là!

    Et bien, maintenant on ne doit pas augmenter les impôts des riches. Seulement taxer les entreprises privées, qui avec leurs armées d'avocats et de comptables, n'en paient aucuns. On a tous entendu parler des paradis fiscaux. Comme si Power Corporation payait des impôts.

    À vous voir allez, Tommy Douglas doit se remuer dans sa tombe.

    Bonne chance aux prochaines élections à vous et vos poteaux du Québec d'essayer de convaincre vos sympathisants à ne pas hausser l'imposition des plus fortunés.

  • Mireille Langevin - Inscrite 7 octobre 2013 07 h 57

    Augmenter de 70% l'impôt des riches

    C'est favoriser l'évasion fiscale . Ces riches ont les moyens de faire passer leur argent ailleurs. Je suis d'accord pour augmenter l'impôt des riches mais à un moindre pourcentage.
    Quant à l'augmentation des montants de la sécurité de la vieillesse, ce serait une bonne chose car cette pension augmente peu ou prou chaque année, parfois diminue , parfois reste la même alors que le coût de la vie augmente et qu'on perd son pouvoir d'achat. L'augmentation de la pension n'augmente pas en proportionde l'augmentation des loyers . Si vous recommencez à travailler, on vous pénalise au Québec à cause de l'augmentation de la taxe santé et on vous enlève l'allocation-logement même si vous ne travaillez pas. On essaie d'augmenter son bien-être mais les gouvernements vous tapent dessus . Autrement dit , n'essayez pas d'améliorer votre sort, restez pauvres.

  • Simon Pelchat - Abonné 7 octobre 2013 08 h 45

    NPD social-démocrate

    M. Mulcair, pour une parti supposé social démocrate, on repassera. Allez-vous nous annoncer bientôt que vous allez augmenter le budget des militaires.Pendant que le fossé entre les riches et les pauvres s'agrandit et que les riches ont leur lobeyistes pour obtenir les subventions et faire voter des lois qui leurs fournissent les exemptions fiscales ou l'absence de loi pour leur permettre de transférer leurs revenus peu imposés dans des paradis fiscaux, dites-moi quelle est la différence entre les conservateurs, les libéraux et le NPD?