Martine Biron, rédemption ou liberté ?

La politique, ce grand terrain où les idées se confrontent, attire un trop faible pourcentage de gens dans la population ; encore moins chez les femmes qui, trop souvent, ont le choix entre le marché du travail et un rôle de mère à temps plein ! Voilà maintenant qu’une journaliste et analyste politique, Martine Biron, décide de faire le saut en politique. C’est pourtant son droit le plus strict, comme pour chaque citoyen d’ailleurs !

Mme Biron a eu l’immense chance, par son travail, de connaître les rouages et les coulisses de la politique québécoise, cela sous tous ses angles. Mais voilà que certaines personnes pestent contre Mme Biron et désirent en faire une tête de Turc. […]

Tous savent pertinemment très bien que les quotidiens locaux, nationaux ou étrangers adoptent une ligne éditoriale qui les distingue ! […] Pire encore, les journalistes sportifs qui ont vendu leur âme à des idéologies ou des concessions sportives pour les promouvoir ! Excusez-moi, mais on repassera pour la perfection dans cette profession !

Mon constat demeure que Mme Biron n’est pas du tout dans la rédemption face à son choix, mais baigne très confortablement dans la liberté ! Je salue sa décision !

À voir en vidéo