Salaire minimum de rêve!

Cher Monsieur Legault,

Des emplois à 56 000 $? Quelle bonne idée : vous augmentez le salaire minimum à 27 $ l’heure et le compte y est ! Avec 56 160 $ avant impôts, bien des Québécois (immigrants ou non) ne se porteront que mieux et signeront leurs baux de 1200 $ pour un 3 1/2 les yeux fermés !

À voir en vidéo

4 commentaires
  • Richard Desjardins - Inscrit 7 mai 2021 07 h 04

    Ajouts à votre demande

    N'oublions pas les pensions des personnes aînées, et la sécurité du revenu pour les personnes sans emploi, dont le coût des loyers dépasse le total des revenus.

  • Cyril Dionne - Abonné 7 mai 2021 09 h 24

    Impossible n'est pas gauchiste

    Bon, pourquoi se restreindre à seulement à 27 $ l’heure. Pardieu, pourquoi pas 35, 40 ou même 50 $ de l’heure au pays qui avait plus de 63 836 immigrants sur l'aide sociale en 2018 principalement sur l'île « of Montreal ».

    Mais la question se pose, qui va payer pour tout cela? Ensuite, si une personne sans aucune éducation et compétence fait le même salaire que celui bardé de diplômes et de compétences, le dernier ne demandera-t-il pas aussi une augmentation de salaire? Vous savez, les systèmes communistes où tous gagnent le même salaire, cela n’intéressent personne même à Cuba libre.

    Ah! C’est le phénomène du « trickle up salaries » ou du ruissellement des salaires vers le haut. Aussi, si les PDG des entreprises font jusqu’à 700 fois le salaire moyen, devront-ils eux aussi demander une augmentation de leur rémunération?

    À la fin de l’exercice, qui va payer pour tout cela? Le litre de lait et le pain à 15 $ au dépanneur, ce n’est pas pour tout le monde. Et tout cet exercice grandiose créera sûrement une inflation florissante, une dévaluation certaine de la monnaie, des biens et services et résultera surtout par la perte d’emploi massive. Le cercle vicieux, quoi.

    Mais dans le royaume économique et imaginaire de la nouvelle gauche et « boboesque » aux accents de la pensée antiraciste, la pensée décoloniale, de l’intersectionnalité, « woke » oblige et où l’argent pousse littéralement sur les arbres, tout est possible. Impossible n’est pas gauchiste. C'est peut être pour cela que 75% des gens ont abandonné cette tendance politique.

  • Jean-Yves Arès - Abonné 7 mai 2021 10 h 13

    Désolé, mais avec un tel revenu plancher il n'y a plus de loyer disponible à 1,200$ par mois...

    En libre marché, comme le sont les loyers, les prix ne sont pas établis en fonction de leur valeur fondamentale, mais bien en fonction de ce que le client est prêt a payer.

    Le nombre de piastres n'est pas un bon indicateur de richesse. Surtout pas si tu ne le relative pas avec l'ensemble social auquel tu appartiens. Petit exemple; Une connaissance s'est rendu en Alberta alors que la fièvre pétrolière était toujours active. problème de base: dormir ailleurs que dans son auto impliquait de sortir beaucoup beaucoup de $, puisqu'un bungalow ordinaire à partagé se louait 10,000$ par mois...

    Ici Legault joue au voisin gonflable. Depuis longtemps le salaire moyen comparé avec les autres provinces fait piètre figure quand tu ne regarde que la hauteur des chiffres. Legault en fait un complexe. Un complexe vraiment "mal placé", beaucoup trop réducteur de la part d'une personne qui occupe le siège de premier ministre. 

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 7 mai 2021 14 h 36

    Dérision et sarcasme...



    ... Ne sont pas les mamelles qui alimentent la critique sociale de certains des ci-dessus commentateurs, sauf votre respect.