Le Labrador pleure

Quelle tristesse de voir à l’émission Enquête ce digne Inuit d’une culture millénaire portant tout le poids de son existence sur ses épaules dans le salon de monsieur Jean Chrétien, en train de défendre, à 750 dollars l’heure, sa participation au projet d’enfouir des déchets nucléaires dans le sol du Labrador. Partant du Japon, ces déchets nucléaires devront faire le tour de la Terre avec tous les risques associés à un tel voyage.

Sous prétexte que le Canada a fait des profits en vendant l’uranium nécessaire à alimenter les réacteurs CANDU, monsieur Chrétien sollicite politiciens et entrepreneurs privés pour la réalisation de ce projet dont les Inuits ont appris l’existence par les médias. En effet, le gouvernement du Nunatsiavut qui représente les Inuits n’a jamais été consulté par qui que ce soit sur ce projet. Tout s’est fait en cachette. C’est pourquoi le Labrador pleure. Il pleure déjà, à vivre avec les déchets de l’armée canadienne et de l’armée américaine.

6 commentaires
  • Pierre Labelle - Abonné 9 avril 2021 07 h 43

    Jean Chrétien le menteur.

    Chrétien et ses mensonges, c'est un peu l'histoire de sa carrière politique ! Qui ne se souvient pas de mai 80, de 95, de tous les mensonges et cachoteries qu'il a concocter. C'est sans doute sa façon de dire merci à cette province pour l'échec de Meech...

    • Nadia Alexan - Abonnée 9 avril 2021 11 h 10

      Ce ne sont pas seulement les mensonges de Chrétien qui font scandale, mais l'idée même d'importer les déchets nucléaires toxiques de toute la planète chez nous est ignoble.
      Comment peut-on envisager une telle abomination? Au nom des profits pour quelques oligarques?
      Les déchets toxiques et les services publics ne devraient jamais être dans les mains du secteur privé qui sollicite les profits d'abord, au lieu du bien public. Jean Chrétien doit avoir honte.

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 9 avril 2021 08 h 21

    S'il avait mis autant de soin à veiller sur Shawinigan…



    … Qui aujourd'hui regorge de pauvres

  • Cyril Dionne - Abonné 9 avril 2021 08 h 36

    Méprisable

    Méprisable, tout simplement méprisable. Jean Chrétien est toujours achetable à 750 dollars l’heure. Ah! Nos "liberals". Enfouir les déchets nucléaires des autres nations majeures et vaccinées qui en toute connaissance de cause ont opté pour l’option nucléaire. Misère que ça fait « dur ». On n’a même pas enfouit nos déchets nucléaires dont on ne sait que faire et dont personne n’en veut, voilà qu’on s’offre, pour quelques dollars qui vont dans la bourse personnelle de certains, de régler le problème des autres.

    L’industrie nucléaire canadienne a toujours voulu se débarrasser de ses déchets nucléaires à faible et haute intensité sur les réserves indiennes. Cela, c’est un fait. Nous avons déjà vécu cette situation dans le nord de l’Ontario durant une période (années 90) où le secteur minier n’allait pas bien. Je me rappelle de rencontres publiques avec les gens (ingénieurs) qui fabriquaient les réacteurs CANDU et qui sont venus à Timmins. En échange pour quelques dollars et quelques emplois, ils voulaient acheminés les déchets nucléaires de haute intensité pour les enfouir sous terre et l’endroit privilégié était justement près d’une réserve indienne. Cette option n’a jamais vu le jour et de toute façon, ils n’auraient jamais pu transporter ces déchets hautement radioactifs sans que les gens des régions qu’ils traversent, les laissent passer.

    Ils ont ouvert la boîte de Pandore avec l’énergie nucléaire et maintenant, ils ne savent plus comment disposer des déchets nucléaires.

  • Gilles Théberge - Abonné 9 avril 2021 10 h 53

    Il est pas encore mort lui... ?

  • Diane Germain - Abonné 9 avril 2021 11 h 34

    ... et les résidus nucléaires de la centrale Chalk River, Ontario

    Bien que ce projet soit embryonnaire, on doit demeurer vigilant. Ce qui m'inquiète davantage c'est l'entreposage des déchets nucléaires de la défunte centrale nucléaire de Chalk River. Un excellent reportage avait été fait par l'équipe de Découverte (mentionné dans le reportage d'Enquête). S'il y a fuite, la qualité des eaux potables de Montréal a des risques d'être contaminée. Pourquoi ne s'inquiète-t-on pas davantage de ces déchets qui risquent sournoisement venir gâcher nos vies et plus encore... J'aimerais bien qu'enquête ou découverte revisite ce site d'entreposage déchets nucléaires.

    Voici le lien pour écouter le reportage de Découverte :

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1090853/chalk-river-construction-site-stockage-dechets-nucleaire-riviere-outaouais-craintes-environnement