Le REM comme viaduc des Arts

La voie aérienne du REM au centre-ville posant un problème, pourquoi ne pas aménager des locaux sous la structure sur une ou plusieurs sections du tracé du REM sur le boulevard René-Lévesque ? Façon viaduc des Arts de Paris version contemporaine ! Créant une promenade avec une enfilade de bâtiments intégrés, idéalement destinés aux artistes et artisans qui pourront avoir pignon sur rue à coût modique et même pourquoi pas, gratuitement !

N’étant ni ingénieur ni architecte, je ne sais pas si un tel projet est techniquement réaliste (bruit et vibrations lors du passage des voitures), mais compte tenu du budget énorme requis pour l’enfouissement, solution qui a pourtant été envisagée, cette option plus créative peut sembler être plus porteuse et moins coûteuse.

D’autres sections du tracé pourraient être aménagées pour d’autres usages avec le même souci d’intégration et de regroupement (locaux pour organismesd’aide aux itinérants par exemple et autres OSBL, cafés, boutiques, etc.).

4 commentaires
  • Brigitte Garneau - Abonnée 3 mars 2021 07 h 31

    Et pourquoi pas?

    J'approuve cette idée de rassemblement plutôt que de division:"D'autres sections du tracé pourraient être aménagées pour d'autres usages avec le même souci d'intégration et de regroupement...". Tous doivent y trouver leur compte, après tout, il s'agit de transport en commun.

  • Luc Le Blanc - Abonné 3 mars 2021 09 h 24

    D'abord éviter cette structure horrible

    La meilleure façon de s'assurer que des piliers de rails ne viendront pas balafrer le centre-ville, c'est de décréter que les locaux de la Caisse de dépôts y seront installés à l'intérieur le cas échéant. Tandis que l'immeuble actuel pourrait devenir une fabuleuse maison de la culture.

  • Jean-Pierre Martel - Abonné 3 mars 2021 09 h 58

    Génial !

    En raison de l'étroitesse du terre-plein sur le boulevard René-Lévesque, une fois qu'on aura aménagé de part et d'autre un trottoir permettant aux artisans d'accéder à leur boutique du Viaduc des Arts montréalais, il ne restera plus aucune place pour la boutique elle-même. Ce qui n'empêchera pas le télé-travail.

    Il s'agit donc d'une excellente suggestion; aménager sur place le _trottoir_ du Viaduc des Arts au bénéfice des artistes qui resteront chez eux par manque de place pour y aménager leur boutique.

    Merci pour l'idée pratique.

  • Stéphane Lefresne - Abonné 3 mars 2021 11 h 33

    M. Martel

    Seriez-vous un fier automobiliste pour qui il est hors de question de retrancher de l'espace sur des voies pour les automobiles sur un tracé si bien désservi par le transport en commun !