Patrimoine bâti: quelle sera la goutte de trop?

La récente pandémie a mis en évidence la fragilité de nos sociétés. Elle a révélé par le fait même l’effritement de nos structures publiques, et les conséquences des manques successifs de vision, d’investissement et de leadership de nos administrations précédentes, qu’elles soient politiques ou administratives. Heureusement, des chiens de garde, comme la vérificatrice générale du Québec, jouent leur rôle et mettent en lumière les fissures de la gestion publique. Le récent rapport sur la sauvegarde et la valorisation du patrimoine immobilier est accablant sur l’inaction du ministère de la Culture et sa pauvreté d’action depuis de nombreuses années, inaction qui met à mal le patrimoine bâti historique du Québec. Pourtant, le manque de vision et de leadership qui y est décrit n’a rien de nouveau.

De quel détonateur aurons-nous réellement besoin pour que le ministère, fort de ses quelque 375 employés, prenne enfin ses responsabilités ? Quelle sera la prochaine Van Horne, la destruction de trop qui sera la goutte d’eau de trop ? Le récent cas de disparition de notre patrimoine à Chambly ou encore, plus récemment, une nouvelle fois à Saguenay ne semble pas émouvoir plus qu’il ne faut. Si rien n’est fait, devrons-nous dès maintenant anticiper la démolition de l’ancienne centrale électrique Les Cèdres ou la maison Charbonneau à Laval citées en exemple dans le rapport, sans compter le patrimoine culturel en danger comme les nombreuses églises partout au Québec, ou encore la bibliothèque Saint-Sulpice à Montréal, qui nécessitent des actions ambitieuses dès maintenant si nous souhaitons ne pas les voir disparaître définitivement de notre histoire ?

1 commentaire
  • Julien Thériault - Abonné 5 juin 2020 08 h 40

    Même le parlement

    On n'a même pas cru nécessaire de protéger la magnifique fontaine qui se trouvait sur la façade principale du parlement de Québec. Elle a été réduite pour faire place à une entrée moderne et hideuse, digne d'un centre commercial de banlieue.Voir https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiD_eWD2OrpAhVGmHIEHTV-CfIQFjAFegQIBhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.ledevoir.com%2Fopinion%2Flibre-opinion%2F555909%2Fl-hotel-du-parlement-de-quebec-defigure&usg=AOvVaw1tG3r2q7zGG0Q5mdrKLLK7. À quelques pas de là, on fait des misères aux prorpiétaires du Vieux-Québec s'ils repeingent une porte d'une couleur non « patrimoniale ».