Le grand Jean Vanier

Jean Vanier, fondateur de L’Arche et d’autres mouvements, a récemment quitté ce monde. Il nous laisse ceux-ci et ses nombreux écrits. Ce grand homme a fait beaucoup pour les handicapés mentaux et leurs aidants. Grâce à cet homme de foi, très humble, l’humanité a grandi. Mais Jean Vanier ne se faisait pas d’illusions : il reste tant à faire pour en arriver à un monde de fraternité et de paix. Merci, Jean Vanier.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

5 commentaires
  • Christian Dion - Abonné 25 mai 2019 09 h 10

    Encore le silence.

    Sans rien enlever aux réalisations du GRAND Jean Vanier, il bon de rappeler qu'il a toujours passé sous silence tous les viols de religieuses perpétrés pendant des décennies par celui qu'il appelait son père spirituel, le père Thomas Philippe, co-fondateur avec lui de l'Arche.
    En 2007, Anne Claire Founier de la communauté Trosly-Breuil révele qu'elle été violée par le père Thomas. C'est silence radio bien qu'il était connu que le père Thomas avait été condamné en 1956 par le Sainte-Office pour motif non divulgué.
    En 2014, une des très nombreuses victimes de viol du Père Thomas veut être entendue par Jean Vanier, et cela lui refusé.
    `` La perpétration des abus de père Thomas sur beaucoup de femmes pendant une très longue période, la connaissance de sa condamnation par le Sainte-Office en 1956, le refus d'entendre l'appel d'une victime en 2014 le solicitant, le mutisme par l'absence
    de reconnaissance des actes du père Thomas dès leur divulgation,
    sa prescription de l'abstinence sexuel au sein des communautés s'est révélé ne pas s'appliquer à lui-même sèment le doute parmi les personnes mandatées à la relecture de l'histoire de l'Arche, sur le degré de connaissance de Jean Vanier sur ce qui se passait dans sa communauté Trosly-Breuil où il vivait parmi tous. ``(Source: L'Arche de Guin'oise L'Arche Transparente)
    Ce scandale a éclaté à la face du monde le 5 mars 2019 lors du reportage ``Religieuses abusées, l'autre scandale de l'église`` diffusé sur ARTE.
    Quoi dire d'autre sur le grand Jean??
    Christian Dion, abonné

    • Sylvio Le Blanc - Abonné 26 mai 2019 07 h 57

      J'ai vu ce documentaire récemment à la télé (à TV5, je crois). Vous avez tout à fait raison. À l'instar des papes et de la grande majorité des cardinaux dans l'Église catholique, Vanier a préféré ne rien voir. Une tache indélébile dans son oeuvre.

      M. Michel Lebel aurait dû en glisser un mot dans sa courte lettre, mais il a préféré ne pas le faire.

  • Hélèyne D'Aigle - Abonnée 25 mai 2019 11 h 02

    Jean Vanier , en communion avec les siens !


    OUI , " Le Grand Jean Vanier " , continue aussi à m'influencer et m'inspirer
    par son œuvre et ses écrits :
    " L'Âmour , ce n'est pas faire des choses extraordinaires
    héroïques mais de faire des choses ordinaires
    avec tendresse . "
    ( Jean Vanier )

  • Bernard Dupuis - Abonné 25 mai 2019 11 h 46

    L'émerveillement devant les handicapés mentaux

    Jean Vanier fut un précurseur de l'affirmation du respect que l’on doit aux handicapés. Cela nous conduira à reconnaître leurs droits fondamentaux. Toutefois, ces droits sont limités par les contraintes de leurs aptitudes et de leur milieu naturel et social.

    Jean Vanier fut un fervent catholique. Comme quoi les « cathos » ne sont pas tous malveillants et malfaisants...

    Bernard Dupuis, 25/05/2019

  • Christian Roy - Abonné 25 mai 2019 13 h 05

    Merci M. Lebel

    Merci M. Lebel d'avoir souligné la vie remarquable de Jean Vanier. Il disait continuellement que la rencontre de Dieu se faisait au coeur du quotidien auprèes, notamment "des plus petits", des "plus profondément blessés". Ces gens que l'on retrouve au bas de l'échelle. J'ai assisté à une retraite qu'il a animée à Sherbrooke en 1985. Cet homme avait un message venant du coeur. J'ai eu à mon tour un coeur "tout brûlant" en me mettant à son écoute.

    Je souhaite que son oeuvre perdure. Que cet homme très spécial repose en paix.