Ambiguïtés à l’aube de la légalisation

À quelques jours de la date de légalisation du cannabis, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, confirme que les règles concernant l’usage de celui-ci seront les mêmes que celles sur le tabac (« Montréal appliquera au cannabis les règles sur le tabac », Le Devoir, 11 octobre 2018). La CAQ étant nouvellement au pouvoir, les lois reliées à cet enjeu sont présentement toutes incertaines et sujettes à être modifiées. Compte tenu de la population et des conditions montréalaises actuelles, il ne serait pas logique de la part de François Legault de modifier les lois établies pour les rendre plus strictes.

Montréal étant une ville où l’on trouve des étudiants par milliers, l’interdiction de consommer du cannabis dans les endroits publics serait extrêmement ardue à appliquer. Selon une étude réalisée par le ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du Québec en 2014-2015, 35,8 % des jeunes entre 15 et 24 ans avaient consommé du cannabis dans les 12 mois précédents. Ce groupe d’âge est évidemment celui chez qui la consommation de marijuana est la plus élevée. Le pourcentage sera assurément à la hausse à partir du 17 octobre 2018.

De plus, Montréal est une métropole où le nombre de locataires est particulièrement élevé. Pour une raison d’hygiène, plusieurs propriétaires interdisent la fumée à l’intérieur des appartements. Il est déjà fréquent de voir des consommateurs fumer à l’extérieur et dans des endroits publics bien que ce soit encore illégal. Il serait donc totalement insensé que la légalisation rende la consommation plus compliquée qu’avant.

En tenant compte de la situation montréalaise actuelle, le fait d’appliquer les règles sur le cannabis de la même façon que celles sur le tabac est une décision tout à fait raisonnable.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.