Lettres - Autres temps, autres moeurs

Lors de la crise d'Oka en 1990, le ministre John Ciaccia avait consenti à signer une entente avec des guerriers masqués et armés.

Aujourd'hui, madame la ministre de l'Éducation refuse de s'asseoir à la même table que des étudiants mandatés par leurs pairs, à visage découvert, sans armes, mais qui ne condamnent pas assez fortement des actes de vandalisme...
1 commentaire
  • Michel Simard - Inscrit 21 avril 2012 01 h 55

    Beauchamp

    Oui vous avez tout à fait raison. Mais Marie-Antoinette Beauchamp, du haut de sa tourelle, n'entend pas la clameur de la rue. On connaît la suite...