Lettres: La confiscation du paysage

Enfin quelqu'un qui relève et dénonce la confiscation du paysage québécois! (Christian Rioux, «Le paysage kidnappé», le 2 septembre 2005.)

Pour ajouter mon mot à ses excellents arguments, je considère que la fameuse SEPAQ, bras armé du gouvernement dans les parcs du Québec, agit en véritable confiscateur du patrimoine naturel québécois. En appliquant des tarifs dissuasifs à l'accès aux parcs naturels et à leurs activités sportives et récréatives, la SEPAQ prive les personnes et les familles défavorisées de l'accès aux plus belles terres publiques. Le comble étant que, en même temps, une autre section du gouvernement incite à grands frais les Québécois à pratiquer le plein air par ses campagnes ParticipAction et autres Va jouer dehors!.

Si on comptabilisait les coûts sociaux (en santé notamment) induits par la tarification abusive de la SEPAQ, on verrait très certainement que le gouvernement se tire dans le pied et se contredit magistralement, au grand détriment des citoyens!

À voir en vidéo