Ergothérapie et COVID-19 longue durée

«Lorsque vous aurez des essoufflements, que votre fatigue vous empêchera d’être autonome ou que vous vivrez avec des douleurs articulaires, tous des symptômes possibles de la COVID longue durée, vous aurez besoin d’une ergothérapeute», rappelle l'autrice.
Photo: Victoria Jones / PA via AP «Lorsque vous aurez des essoufflements, que votre fatigue vous empêchera d’être autonome ou que vous vivrez avec des douleurs articulaires, tous des symptômes possibles de la COVID longue durée, vous aurez besoin d’une ergothérapeute», rappelle l'autrice.

J’ai eu de la chance, en terminant mon baccalauréat en ergothérapie en avril 2020, en pleine pandémie. À peine la session terminée, j’ai ressenti le devoir de m’impliquer avec le mouvement « Je contribue » du gouvernement. Ainsi, du haut de mes 22 ans, j’ai eu le privilège d’aller prêter main-forte au système de santé et de m’impliquer dans un établissement destiné à la COVID-19.

J’y ai côtoyé des aînés qui s’en sortaient bien et d’autres qui n’avaient pas la même chance. Je les ai accompagnés dans des moments difficiles et j’ai tenté de leur faire vivre l’espoir de la guérison dans chacune de mes interactions. J’ai aussi croisé des patients de l’âge de mes parents qui avaient survécu à de multiples complications de la maladie. Je les ai écoutés et j’ai fait mon possible pour les aider.

Petits miracles

Alors que plusieurs de mes collègues s’impliquaient dans les efforts de l’équipe de réadaptation pour éviter le déconditionnement, nous avons été témoins de petits miracles. Par exemple, une dame de 98 ans est arrivée en civière au centre après avoir été alitée pendant plusieurs jours. Avec la présence constante d’intervenants lui proposant de se mobiliser, elle devait, vers la fin de son hospitalisation, être invitée à se reposer puisqu’elle ne voulait plus quitter sa marchette. J’ai donc été un témoin direct des effets de la réadaptation sur la condition des patients. Bien que mon échantillon soit bien trop maigre pour en faire une véritable étude, mon expérience m’amène encore davantage à croire à la pertinence de faire connaître l’ergothérapie.

La nouvelle maladie

Depuis l’amélioration de la situation sanitaire, on aborde de plus en plus de cas de COVID longue durée, soit la nouvelle maladie qui fait en sorte que de 10 à 15 % des personnes atteintes de la COVID-19 conservent des symptômes de la maladie trois mois après l’avoir contractée. Or, est-ce qu’on a parlé des professionnelles qui aident ces personnes à se rétablir, une fois qu’elles ne font plus partie des statistiques ? Probablement pas assez.

Plusieurs ne seront pas en mesure d’expliquer comment les ergothérapeutes aident les gens à reprendre du mieux. Pourtant, il y aurait environ 5500 ergothérapeutes œuvrant partout au Québec. Les ergothérapeutes sont présentes dans la plupart des unités qui accueillent des personnes qui vivent des situations de handicap causées par la maladie. Elles évaluent les conséquences des problèmes de santé physique et mentale des individus pour mieux cibler leurs besoins et pour les accompagner dans la reprise de leur autonomie. À titre d’exemple, la professionnelle peut choisir, en partenariat avec le patient, une activité qu’il aimait faire au quotidien et bâtir un programme de retour progressif vers celle-ci.

À petits ou à grands pas, la personne évolue pour retrouver les occupations qui donnent un sens à sa vie. Ces professionnelles sont ainsi omniprésentes dans les offres de soins de santé aux personnes touchées par le virus de la COVID-19. Or, elles ne font pas les manchettes des médias pour leur courage et leur dévotion.

Profession souvent oubliée

Il m’est pénible de constater que la profession que j’aspire à rejoindre depuis plus de quatre ans d’études universitaires est trop souvent oubliée. Les ergothérapeutes accompagnent les patients du début à la fin de leur maladie. Lorsque vous aurez des essoufflements, que votre fatigue vous empêchera d’être autonome ou que vous vivrez avec des douleurs articulaires, tous des symptômes possibles de la COVID longue durée, vous aurez besoin d’une ergothérapeute.

À voir en vidéo