Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

Coup de cœur : parodies potaches

Depuis le début du festival, des étudiants en cinéma du lycée Carnot fabriquent des courts métrages parodiques des films qui font l’événement au Palais. Top Gun de Kosinski, Crimes of the Future de Cronenberg, Tori et Lokita des frères Dardenne et bien d’autres, ils réalisent, gèrent le son et les images, montent les courts métrages et s’y donnent la vedette. Le tout est présenté sur YouTube. Ont-ils vu les films auxquels ils rendent hommage ? Pas nécessairement et les bandes-annonces leur servent souvent d’inspiration. C’est amusant et souvent réussi, surtout le pastiche des frères Dardenne.

Coup de gueule : deux poids, deux mesures

C’est bien pour dire… Alors qu’une milice anti-égoportraits empêche (parfois en vain) les Cannois de se tirer le portrait avec les stars aux abords du tapis rouge, les vedettes ont droit à un autre traitement en haut des marches. Elles sortent leurs cellulaires pour immortaliser ce grand moment avec le délégué général et le président du festival. Ceux-ci se font alors tout doux et se prêtent au jeu avec un grand sourire. On a envie de leur chanter L’Internationale en appelant à la fin des privilèges sociaux. Avant de passer son chemin en soupirant : Tout pour les grands de la terre ! Et les petits alors ? Non mais…

Odile Tremblay est l’invitée du Festival de Cannes.

À voir en vidéo