La galère des mères

L’image projetée de la mère parfaite ne tient parfois que l’espace de quelques minutes dans une journée. Ici, Julie (Laure Calamy) galère pour élever seule ses deux enfants dans le film «À plein temps», d’Éric Gravel.
Photo: Axia Films L’image projetée de la mère parfaite ne tient parfois que l’espace de quelques minutes dans une journée. Ici, Julie (Laure Calamy) galère pour élever seule ses deux enfants dans le film «À plein temps», d’Éric Gravel.

La maternité n’est pas un «projet», mais une révolution.

Vous avez lu tous vos articles gratuits

Vous aimez notre contenu ?
Connectez-vous pour en lire plus.

Créez un compte

Déjà abonné? .