Tirs sur le cortège d’Aristide

Photo: Valerie Baeriswyl Agence France-Presse

Port-au-Prince — Le cortège de Jean-Bertrand Aristide a été la cible de tirs lundi après-midi dans le centre-ville de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, après que l’ancien président a répondu à une convocation judiciaire en qualité de témoin, selon un de ses avocats. « Le cortège a essuyé des tirs et c’est assimilable à une tentative d’assassinat, a déclaré à l’AFP Mario Joseph, l’un des avocats de l’ancien président. Les tirs ont été vers la portière arrière où se trouvait M. Aristide. Il est indemne, mais une personne est blessée et reçoit des soins à l’hôpital », a-t-il précisé. Forcé de quitter le pouvoir et le pays en 2004, Jean-Bertrand Aristide, 63 ans, n’a fait que de très rares apparitions publiques depuis son retour d’exil en Afrique du Sud en 2011. Il n’était ainsi pas présent aux obsèques de son ancien premier ministre René Préval le 11 mars, une absence remarquée. Lundi matin, celui qui est surnommé « Titid » est sorti de l’ombre pour répondre en tant que témoin à une convocation d’un juge qui enquête sur un dossier de blanchiment d’avoirs dont est soupçonné un chef de sécurité de l’ancien président.