Violents affrontements à la frontière avec la Syrie

Trois combattants du Hezbollah libanais et trois rebelles syriens ont été tués ces dernières 24 heures dans de violents combats à la frontière, ont affirmé dimanche à l’AFP une source du parti chiite et un responsable des services de sécurité libanais.

 

« Des combats opposent depuis samedi soir des combattants du Hezbollah aux rebelles dans une région frontalière non délimitée entre la Syrie et le Liban », a indiqué le responsable de sécurité sous couvert de l’anonymat. « Trois martyrs du Hezbollah sont tombés » dans ces combats, selon la source du Hezbollah, sous couvert de l’anonymat, sans élaborer.

 

Le responsable de sécurité a indiqué de son côté que « les combats se sont intensifiés dimanche soir et trois combattants syriens ont été tués et 10 blessés », a-t-il indiqué. Il avait rapporté plus tôt un mort dans les rangs du Hezbollah. Le responsable a précisé que les morts et les blessés syriens avaient été transportés à un « hôpital de campagne » à Aarsal, une région libanaise majoritairement partisane de la rébellion syrienne.

 

La zone de combats se situe entre Aarsal et la région syrienne de Qalamoun, d’où l’armée de Bachar al-Assad, appuyée par le Hezbollah, avaient chassé les insurgés à la mi-avril après des mois de combats acharnés.