Attentat contre le Hezbollah

Ballabek — Un attentat à la voiture piégée a fait quatre morts dimanche soir dans un fief du Hezbollah chiite dans l’est du Liban, près de la frontière syrienne, a indiqué une source au sein des services de sécurité libanais. L’attaque menée dans la plaine de la Békaa a été revendiquée par les jihadistes du Front al-Nosra au Liban, et par un groupe armé sunnite peu connu, Liwa Ahrar al-Sunna, disant réagir à la conquête d’une ville syrienne rebelle dimanche par l’armée syrienne aidée du puissant mouvement armé libanais. L’attentat a tué deux membres du Hezbollah, dont un dirigeant local, Abdel Rahman al-Qadi, et un couple décédé de ses blessures peu après l’explosion, selon la source au sein des services de sécurité. Les bastions du Hezbollah dans l’est du Liban et la banlieue sud de Beyrouth sont la cible d’une série d’attaques meurtrières, dont de nombreux attentats suicides à la voiture piégée.