Un règne en sept décennies

La reine Élisabeth II en visite en Écosse en 2021
Andrew Milligan Agence France-Presse La reine Élisabeth II en visite en Écosse en 2021

La mort d’Élisabeth II met un terme à 70 ans de règne à la tête du Royaume-Uni et de ses anciens dominions, dont le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Entre son couronnement en 1953 et sa mort en 2022, la monarque aura côtoyé quinze premiers ministres britanniques, de Winston Churchill à Liz Truss, en passant par Margaret Thatcher, Tony Blair et Boris Johnson. Le Devoir retrace ici les moments marquants de sa vie et de son règne.

1926 (21 avril). Naissance à Londres d’Elizabeth Alexandra Mary, la fille aînée du duc et de la duchesse d’York. Son père était le prince Albert, qui deviendra le roi George VI.

1936 (11 décembre). Elizabeth accède au second rang dans l’ordre de succession à la couronne britannique à la suite de l’abdication de son oncle Édouard VIII.

1940 (13 octobre). La princesse livre son premier discours à la BBC alors que Londres est pilonnée par les bombes de l’aviation allemande.

1945 (mars). À deux mois de la fin des combats en Europe, l’héritière de la couronne reçoit une formation en mécanique au sein du service territorial auxiliaire de l’armée britannique.

1947 (20 novembre). Mariage de la princesse avec Philippe Mountbatten, un officier de la Navy issu des familles royales grecque et danoise.

1952 (6 février). Elizabeth succède à George VI. Elle était en visite au Kenya dans le cadre de sa tournée du Commonwealth britannique au moment de la mort de son père.

1953 (2 juin). Couronnement de la reine Élisabeth II à l’abbaye de Westminster. La cérémonie est retransmise en direct à la radio et à la télévision.

1964 (10 octobre). La tournée d’Élisabeth II à Québec provoque une émeute nationaliste qui est violemment réprimée à coups de matraque par les policiers.

1982 (17 avril). Aux côtés du premier ministre Pierre Elliott Trudeau, Élisabeth II signe la Loi rapatriant la Constitution canadienne, sans l’accord du Québec.

1987 (21 octobre). Élisabeth II entame sa dernière visite du Québec, où elle prend position en faveur de l’Accord constitutionnel du lac Meech.

1994 (6 mai). La reine inaugure le tunnel sous la Manche aux côtés du président de la République française François Mitterrand.

1997 (31 août). Décès de lady Diana lors d’un accident de voiture à Paris. La reine est blâmée par une partie de ses sujets pour son manque de sensibilité à l’endroit de son ancienne belle-fille.

2005 (9 avril). Mariage du prince Charles avec Camilla Parker Bowles. La cérémonie marque la fin du froid entre Élisabeth II et la conjointe de son aîné.

2011 (29 avril). Élisabeth II assiste au mariage de son petit-fils William avec Kate Middleton. La popularité du jeune couple permet de redorer l’image de la monarchie britannique.

2011 (17 mai). La reine visite l’Irlande, une première pour un monarque britannique depuis que la partie sud de l’île s’est officiellement détachée du Royaume-Uni, en 1922.

2014 (18 septembre). Tenue du référendum sur l’indépendance de l’Écosse. Élisabeth II conserve son devoir de réserve tout au long de la campagne, remportée par le camp du non.

2015 (9 septembre). Élisabeth II dépasse son arrière-arrière-grand-mère, Victoria, en ce qui concerne la durée de son règne, qui a atteint les 70 ans en juin 2022.

2018 (26 juin). La reine sanctionne la loi sur le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit).

2021 (9 avril). Décès du prince Philippe, l’époux d’Élisabeth II, à l’âge de 99 ans. Le couple avait célébré son 73e anniversaire de mariage en novembre.

2022 (20 février). La reine est déclarée positive à la COVID-19 pour la première fois. Elle n’a toutefois que de légers symptômes.

2022 (8 septembre). Décès de la reine Élisabeth II dans son château écossais de Balmoral à l’âge de 96 ans.

À voir en vidéo