L’UE donne son feu vert aux touristes canadiens non vaccinés

En raison de la pandémie, l’UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages non essentiels.
Photo: Evert Elzinga / ANP / Agence France-Presse En raison de la pandémie, l’UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages non essentiels.

Les États membres de l’UE ont donné leur feu vert jeudi à l’ajout du Canada à la liste des pays et territoires dont les voyageurs, même non vaccinés contre la COVID-19, peuvent être admis dans l’Union.

Outre le Canada, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Bosnie-Herzégovine, Brunei, la Jordanie, le Monténégro, le Qatar, la Moldavie, l’Arabie saoudite ainsi que le Kosovo ont été ajoutés à cette liste verte, qui ne comptait jusqu’alors que 14 pays.

Les États-Unis, le Liban ou encore Taïwan y avaient été ajoutés le 16 juin. On y trouve également le Japon, l’Australie, Israël, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande — ainsi que la Chine, sous réserve de réciprocité.

Cela n’empêche pas que les voyageurs en provenance de ces pays ou territoires peuvent être soumis par les États de destination à des mesures comme des tests, voire une quarantaine.

L’UE avait par ailleurs décidé en mai d’autoriser les voyageurs vaccinés de pays tiers.

Seuil respecté

En raison de la pandémie, l’UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages non essentiels et établi depuis un an une liste restreinte, régulièrement actualisée, de pays tiers dont les résidents sont autorisés à se rendre en Europe.

Pour arrêter leur liste, les Européens se fondent notamment sur la situation épidémiologique du pays et l’avancement de sa campagne de vaccination, sur le nombre de tests menés ainsi que sur la fiabilité des données.

Les pays peuvent y figurer s’ils ont enregistré moins de 75 cas de COVID-19 pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours.

Au Canada, ce taux était de 41 cas au 20 juin, selon des chiffres du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC).

À voir en vidéo