Le Royaume-Uni pleure la mort de «Captain Tom», héros de la première vague de la pandémie

La mort du centenaire, qui avait été testé positif à la COVID-19, a provoqué une pluie d’hommages.
Photo: Tolga Akmen Agence France-Presse La mort du centenaire, qui avait été testé positif à la COVID-19, a provoqué une pluie d’hommages.

Le premier ministre britannique Boris Johnson a appelé mercredi ses compatriotes à applaudir le vétéran de la Seconde Guerre mondiale Tom Moore, décédé à 100 ans en héros après avoir réuni une somme record pour les soignants pendant le premier confinement.

La mort du centenaire, qui avait été testé positif à la COVID-19, a provoqué une pluie d’hommages, de la reine Élisabeth II à la Maison-Blanche en passant par l’ONU.

Les députés ont observé une minute de silence à la Chambre des communes mercredi midi. Boris Johnson a exhorté la population à applaudir à 18 h pour « Captain Tom et pour tous les soignants pour qui il a levé des fonds ».

Tom Moore a « consacré sa vie à servir son pays et les autres », a souligné M. Johnson, saluant sa « longue vie, bien vécue ».

Âgé de 99 ans lors du premier confinement au printemps 2020, ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale s’était initialement fixé comme modeste objectif de réunir 1000 livres sterling (environ 1750 $ CA) pour aider le service national de santé, le NHS, débordé par les malades du virus.

Pour ce faire, il s’était engagé à parcourir avant son centième anniversaire 100 longueurs de son jardin, dans le sud de l’Angleterre.

Les images du vieil homme en costume cravate, penché sur son déambulateur, avaient ému le monde. Les dons avaient afflué et le vétéran avait finalement recueilli 33 millions de livres (environ 58 millions de dollars canadiens), le plus gros montant jamais récolté par une personne seule lors d’une marche caritative.

Il était devenu une véritable célébrité, recevant les honneurs militaires et des dizaines de milliers de cartes pour son 100e anniversaire, enregistrant une chanson classée en tête des ventes et étant anobli par la reine, sortie de son confinement pour l’occasion.

Des bouquets de fleurs ont été déposés à l’extérieur de sa maison, dans le Bedforshire.

« Le premier confinement a été très difficile pour tout le monde, mais il nous a remonté le moral, il a encouragé les gens à se parler et nous a donné un sujet de conversation. Le confinement, ce n’était pas terrible, mais il a rendu ça spécial », a déclaré une voisine, Lucy Handley, à l’AFP.