Le Royaume-Uni balayé par la tempête «Dennis»

Un record a été établi en Angleterre avec le plus grand nombre d’alertes et d’avertissements en cours contre les inondations jamais enregistrés, selon l’Agence environnementale. Sur la photo, un homme circule dans les rues inondées de la ville de Tenbury Wells, dans le sud du Royaume-Uni, peu de temps après le passage de la tempête Dennis.
Photo: Oli Scarff Agence France-Presse Un record a été établi en Angleterre avec le plus grand nombre d’alertes et d’avertissements en cours contre les inondations jamais enregistrés, selon l’Agence environnementale. Sur la photo, un homme circule dans les rues inondées de la ville de Tenbury Wells, dans le sud du Royaume-Uni, peu de temps après le passage de la tempête Dennis.

La tempête Dennis, qui a balayé dimanche le Royaume-Uni, a provoqué la mort d’un homme tombé dans la rivière Tawe dans le sud du Pays de Galles placé en alerte rouge, et des centaines d’avions ont été cloués au sol.

En France, près de 45 000 foyers étaient toujours privés d’électricité dimanche soir dans le nord-ouest du pays après le passage de la tempête qui a perturbé le trafic ferroviaire.

Un record a été établi en Angleterre avec le « plus grand nombre d’alertes et d’avertissements en cours contre les inondations jamais enregistrés », a indiqué un directeur de l’Agence environnementale dans un tweet, en dénombrant 594 dans une zone allant du sud de l’Écosse à la Cornouailles (sud-ouest de l’Angleterre).

La tempête devrait se poursuivre et l’eau devrait atteindre son niveau maximal lundi et mardi

L’Institut météorologique britannique (MET) a émis dimanche une alerte rouge dans le sud du Pays de Galles en raison des fortes pluies liées à Dennis — une première pour des pluies depuis décembre 2015.

« Danger de mort »

Ce niveau d’alerte le plus élevé équivaut à « des conditions météorologiques dangereuses » présentant « un danger de mort », des risques de perturbations dans l’approvisionnement en énergie et de dommages aux infrastructures.

« Nous exhortons les gens à faire attention et à prendre leurs dispositions pour être en sécurité », a déclaré Jeremy Parr, le responsable de la gestion des risques d’inondations au sein de l’organisme gouvernemental gallois chargé des ressources naturelles.

Plusieurs centaines de vols à destination ou au départ de l’ensemble du Royaume-Uni sont annulés, ont annoncé les compagnies British Airways et EasyJet.

La circulation des trains a aussi été suspendue dans le sud du Pays de Galles, en raison de la présence d’eau sur les voies.

Dans la même région, la ville d’Aberdaron a subi des vents de plus de 145 km/h et, au barrage de Cray Reservoir, il est tombé 132,8 mm de pluie entre samedi matin et dimanche matin, soit l’équivalent de plus d’un mois de précipitations locales (110,8 mm en moyenne en février), a expliqué le MET sur son site Internet.

Au début de la tempête samedi, deux corps ont été repêchés au large de la côte sud de l’Angleterre, dans une mer agitée. Les circonstances dans lesquelles ces morts sont survenues restent à établir.

La police de Brighton a déclaré activement rechercher une femme d’une vingtaine d’années, qui a été aperçue entrant dans l’eau dimanche vers 2 h 45.

Le ministère de la Défense a déployé l’armée dans le West Yorkshire, une zone du nord de l’Angleterre durement touchée le week-end précédent par les inondations provoquées par la tempête Ciara.

Plusieurs compétitions sportives prévues pour dimanche, dont la Coupe d’Angleterre féminine de football, des matchs de rugby et des courses de chevaux, ont été annulées.

« La tempête devrait se poursuivre et l’eau devrait atteindre son niveau maximal lundi et mardi », a prévenu la Croix-Rouge britannique, demandant aux « gens de se tenir prêts comme si le pire allait arriver ».

En France, les 700 passagers d’un train à grande vitesse entre Nantes (ouest) et Paris, bloqué par un arbre tombé sur les voies, devaient être transbordés dans la nuit de dimanche à lundi. Un autre TGV parti également de Nantes à destination de Lille (nord) et de Strasbourg (est) a lui été immobilisé en raison d’un défaut d’alimentation électrique lié à la tempête.