Plus de 900 pompiers luttent contre des feux de forêt au Portugal

En 2017, une série d’incendies ravageurs avait fait 114 morts dans le centre du pays.
Photo: Armando Franca Archives Associated Press En 2017, une série d’incendies ravageurs avait fait 114 morts dans le centre du pays.

Quatre pompiers ont été blessés et des renforts ont été envoyés samedi dans le centre du Portugal pour aider les centaines de soldats du feu qui luttent contre des incendies, dans une région montagneuse où le feu avait tué une centaine de personnes en 2017.

L’un des pompiers blessés est dans un état grave.

Deux cents hommes supplémentaires ont été engagés dans l’opération, portant le total à plus de 900 pompiers, appuyés par 300 véhicules, tandis que l’armée annonçait des renforts.

Un village a été évacué et trois autres sont menacés dans une zone montagneuse et très densément boisée de la région de Castelo Branco, à 200 km au nord de Lisbonne, selon le bilan de l’Autorité nationale de la protection civile.

Les vols d’avions et d’hélicoptères anti-incendie ont été interrompus à la tombée de la nuit.

L’état-major va envoyer vingt militaires et quatre engins pour « ouvrir des voies afin de faciliter l’accès des pompiers », selon le communiqué de l’armée.

Plusieurs routes nationales ont été fermées.

Les habitants du village de Cardiga et une plage fluviale « ont été évacués par précaution », a indiqué Alexandre Penha, porte-parole de la Protection civile. « La situation est complexe car il s’agit de plusieurs incendies dans la même zone qui risquent de se rejoindre ».

Le président de la République portugaise Marcelo Rebelo de Sousa a exprimé sa « solidarité pour les centaines de personnes qui combattent le fléau des incendies », dans un message publié sur le site de la présidence.

Ces feux de forêt, attisés par des vents violents, progressaient depuis le milieu de l’après-midi sur trois fronts dans des zones difficiles d’accès.

En 2017, une série d’incendies ravageurs avait fait 114 morts dans la même région.

En raison de la chaleur et de fortes bourrasques, six régions du centre et du sud du Portugal ont été placées samedi en alerte maximale aux incendies.