Roland Lescure, candidat pour La République en marche

Roland Lescure était jusqu’à tout récemment numéro 2 de la Caisse de dépôt et placement du Québec.
Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir Roland Lescure était jusqu’à tout récemment numéro 2 de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Roland Lescure est retenu par le mouvement du nouveau président français Emmanuel Macron comme candidat aux législatives pour le poste de député de l’Amérique du Nord. M. Lescure, résidant à Montréal depuis le tournant de la décennie, était jusqu’à tout récemment numéro 2 de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

La République en marche (le nouveau nom du mouvement macroniste En marche !) vient de dévoiler ce jeudi ses choix de candidats pour environ 400 des 577 représentants à l’Assemblée nationale. Les élections auront lieu en deux tours, les dimanches 11 et 18 juin.

Onze postes de députés sont réservés aux outremarins, ces centaines de milliers de Français établis hors métropole. L’Amérique du Nord (moins le Mexique) est une de ces circonscriptions. Elle rassemble environ 200 000 électeurs potentiels, dont une majorité est établie au Québec.

Selon plusieurs médias, environ une centaine de personnes ont manifesté leur intérêt pour le poste de député de l’Amérique du Nord. Le choix clôt des mois d’attente pour certains. M. Lescure sera à New York lundi pour lancer officiellement sa campagne.

7 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 11 mai 2017 12 h 51

    Une petite génuflexion pour Trump.

    Ça fait toujours plaisir aux oligarques qui ont pris le pouvoir à Paris n'est-ce pas?

    • Martine Michaud - Abonnée 11 mai 2017 14 h 30

      Votre cynisme est déplorable.

    • Gilles Théberge - Abonné 11 mai 2017 15 h 50

      Peut-être madame Michaud, mais ça regarde comme ça.

      Voyez-vous, on déclare dans l'article que une grande majorité de ressortissant français sont au Québec, et la première chose que le candidat Lescure fait, c'est d'aller lancer sa campagne à New York...

      Coudonc, êtes-vous certaine que c'est moi le cynique...?

  • Yves Côté - Abonné 11 mai 2017 13 h 10

    Questions...

    La même Caisse de Dépot et de Placement qui fait rimer ses intérêts avec ceux de Power Corp ?
    Qui a perdu tant de notre argent ?
    Celle pour laquelle le premier sinistre Charest refusait de se questionner et de questionner ?
    ?
    Il n'y était pas ?
    Mais pour autant, la CDP a-t-elle changée depuis ?
    Est-ce éventuellement avec cette personne que nous devrons espérer établir des relations France-Québec constructive ?
    Avec un tiret d'union qui aura tout de canadien, bien entendu...

    Merci Monsieur Baillargeon de l'information précieuse !

  • Gérard Garnier - Inscrit 11 mai 2017 14 h 29

    Une évolution ? Non, une révolution...

    La liste de 90 % des candidats adoubés par Macron pour les élections de députés en France vient d'être publiée et correspond à une véritable révolution ! C'est une étape de plus dans une opération politique menée de main de maître depuis plusieurs années. Les partis traditionnels n'ont rien vu venir, pas plus que moi. Si, comme il me semble vraisemblable, le parti de Macron a la majorité absolue au Parlement, cela va secouer durement sur le bateau "France". Il va falloir prendre les mesures de gros temps. Ne voyez pas dans ces remarques l'expression de mes préférences mais simplement des prévisions. Les paris sont ouverts !

    • Robert Beauchamp - Abonné 11 mai 2017 15 h 37

      Je ferais encore confiance aux Français pour signifier haut et fort s'ils doivent affronter des tempêtes provoquées en sourdine par le néo-libéralisme. Les nouveaux dirigeants appuyés par des intérêts dans l'ombre ont tout de même confié le bateau France à un amiral sans expérience sauf celle acquise dans un Q.G. de la finance. La houle affecte tous les passagers.

  • Mathieu Ouellet - Inscrit 12 mai 2017 15 h 46

    Lancement de la campagne à Montréal...

    Monsieur Théberge,

    Je suis un adhérant "En Marche!" et jeudi dernier, sitôt l'investiture de Rolland Lescure annoncée, nous avons, été invité par courriel à son lancement de campagne, le dimanche le 14 mai, à Montréal.