Ghislaine Maxwell dépeinte comme «dangereuse» au début de son procès

La procureure Lara Pomerantz ouvre les débats en qualifiant l'accusée de «dangereuse».
Illustration: Elizabeth Williams Associated Press La procureure Lara Pomerantz ouvre les débats en qualifiant l'accusée de «dangereuse».

La poursuite brosse un dur portrait de la «rabatteuse» de Jeffrey Epstein, qui exploitait sexuellement des mineures.

Vous avez lu tous vos articles gratuits

Vous aimez notre contenu ?
Connectez-vous pour en lire plus.

Créez un compte

Déjà abonné? .