La Louisiane se réveille après le passage de l’ouragan «Zeta»

Cette année, les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane.
Photo: Sandy Huffaker Getty Images/AFP Cette année, les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane.

L’ouragan Zeta, rétrogradé jeudi matin en tempête tropicale, a touché terre mercredi soir près de La Nouvelle-Orléans, dans l’État américain de Louisiane, avec des vents allant jusqu’à 130 km/h, après avoir légèrement perdu en puissance, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Aux premières heures de jeudi, Zeta a été rétrogradée en tempête tropicale par le NHC, qui a fait état de rafales à 95 km/h.

Zeta, la 11e tempête portant un nom à frapper les États-Unis cette année, un record, a touché terre en tant qu’ouragan de catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5 à environ 100 kilomètres au sud de La Nouvelle-Orléans.

Les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane, particulièrement affectée cette saison.

Les habitants de La Nouvelle-Orléans, rodés à l’exercice, ont bouclé les préparatifs mercredi soir, avant l’arrivée de Zeta : provisions stockées, en prévision des coupures d’eau ou d’électricité, et maisons protégées par des sacs de sable ou du contreplaqué. « Pour les gens qui habitent ici, ça fait juste partie du fait de vivre ici », a expliqué à l’AFP, Geoff Wallace, 60 ans. « Ce qui a de bien avec celui-là, c’est qu’il bouge vite. »

Zeta se déplace en effet à une vitesse de 40 km/h, ce qui diminue les risques d’inondation sur La Nouvelle-Orléans. Cette dernière reste encore traumatisée par le passage de l’ouragan Katrina, en 2005, qui avait eu le temps d’inonder 80 % de la ville et de provoquer environ 1500 décès en Louisiane.

Le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards, a pour sa part appelé les gens à rester chez eux, ajoutant sur Twitter que si « aujourd’hui a été dur, nous continuons à subir Zeta, chacun doit rester à l’écoute des consignes locales et suivre les couvre-feux là où ils sont déclarés ».

L’ouragan Zeta, qui s’était formé sur la mer des Caraïbes, avait touché terre lundi soir dans les environs de Ciudad Chemuyil, dans l’État de Quintana Roo au Mexique. Son passage n’y a pas fait de victimes, selon son gouverneur. Il avait ensuite été rétrogradé en tempête tropicale avant de reprendre de la puissance et de toucher les États-Unis.

La saison des ouragans, qui n’est pas encore terminée, est particulièrement intense cette année. À cause de l’épuisement de la liste des noms latins prévus, les météorologues ont commencé à les identifier avec l’alphabet grec. Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques, qui prévoient une augmentation de la proportion de cyclones de catégorie 4 et 5, les plus destructeurs.