Trump porte un masque en public pour la première fois

Le président des États-Unis, Donald Trump, portait un couvre-visage lors d'une visite dans un hôpital militaire en banlieue de Washington, samedi.
Photo: Patrick Semansky Associated Press Le président des États-Unis, Donald Trump, portait un couvre-visage lors d'une visite dans un hôpital militaire en banlieue de Washington, samedi.

Donald Trump a porté samedi un masque lors d’une visite dans un hôpital militaire. Il s’agit de la première fois que le président américain est vu en public avec un couvre-visage comme le recommandent les responsables de la santé publique du pays.

M. Trump s’est rendu par hélicoptère vers le centre médical militaire national Walter Reed, dans la banlieue de Washington, pour y rencontrer des militaires blessés et des prestataires de soins soignant des patients atteints par la COVID-19. En quittant la Maison-Blanche, il a déclaré aux journalistes : « Lorsqu’on est dans un hôpital, je pense qu’il faut porter un masque. »

Il a mis son masque une fois arrivé au centre médical puisqu’il n’en portait pas à sa descente de l’hélicoptère.

M. Trump ne figure pas parmi les plus chauds partisans du port du couvre-visage pendant la pandémie de COVID-19 qui fait rage aux États-Unis depuis mars, infectant plus de 3,2 millions de personnes et en tuant au moins 134 000 d’entre elles.

Les républicains les plus éminents, comme le vice-président Mike Pence, ont approuvé le port de masques au moment où le virus gagnait du terrain.

M. Trump a refusé de porter un masque lors des conférences de presse, des mises à jour du groupe de travail sur les coronavirus, des rassemblements et d’autres événements publics. Des personnes proches de lui ont déclaré à l’Associated Press qu’il craint qu’un masque ne le rende faible et plus préoccupé par la crise sanitaire que par la reprise économique.

Bien qu’il n’en porte pas lui-même, M. Trump a envoyé des signaux ambigus concernant les couvre-visages. S’il reconnaît qu’il peut être approprié de le porter à l’intérieur, là où les gens sont proches les uns des autres, il a accusé les journalistes d’en porter uniquement pour être politiquement corrects et a retweeté des messages se moquant du démocrate Joe Biden qui en portait un.

Le port de masques est devenu une autre ligne de démarcation politique aux États-Unis, les républicains se montrant plus récalcitrants que les démocrates. Au cours des rassemblements politiques de Donald Trump, à Tulsa, à Phoenix et au mont Rushmore, peu de gens en portaient.

La seule autre fois où Donald Trump aurait porté un masque, c’est lors de la partie privée de la visite d’une usine Ford au Michigan.

Sur son site Internet, Walter Reed porte cette recommandation : « chaque fois que vous êtes en public, comme dans une épicerie ou pharmacie locale, où il est difficile de maintenir une distance physique de six pieds, vous devez porter un couvre-visage en tissu. »

À voir en vidéo