Affaire Khashoggi: Washington sanctionne 16 Saoudiens

Jamal Khashoggi, journaliste saoudien critique du régime, a été tué le 2 octobre dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul par un commando d’agents venus de Ryad.
Photo: Bulent Kilic Agence France-Presse Jamal Khashoggi, journaliste saoudien critique du régime, a été tué le 2 octobre dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul par un commando d’agents venus de Ryad.

Les États-Unis ont interdit d’entrée sur leur territoire seize ressortissants saoudiens en raison de « leurs rôles dans le meurtre » du journaliste Jamal Khashoggi, a annoncé lundi le département d’État américain.

« Aujourd’hui, le secrétaire d’État [Mike] Pompeo désigne publiquement les individus suivants pour leurs rôles dans le meurtre de Jamal Khashoggi », écrit dans un communiqué la diplomatie américaine. Une interdiction d’entrée sur le sol américain qui s’applique également « aux membres de la famille proche » de ces individus.

Jamal Khashoggi, journaliste saoudien critique du régime, a été tué le 2 octobre dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul par un commando d’agents venus de Ryad.

En novembre dernier, Washington avait déjà annoncé des sanctions financières ciblées contre 17 responsables saoudiens soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre.

Mais la réaction tiède du président Donald Trump face au jeune prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane — considéré comme « responsable » du meurtre par le Sénat américain — avait indigné jusque dans ses rangs républicains.

M. Trump n’a jamais caché son intention de préserver l’alliance stratégique avec Ryad, qu’il juge indispensable.