Donald Trump est «en excellente santé», affirme la Maison-Blanche

Le président américain, Donald Trump, lors de son départ vendredi pour Mar-a-Lago, à bord d'Air Force One.
Photo: Nicholas Kamm Agence France-Presse Le président américain, Donald Trump, lors de son départ vendredi pour Mar-a-Lago, à bord d'Air Force One.

Washington — Le président américain Donald Trump est, à ses 71 ans, « en excellente santé », a informé vendredi soir la Maison-Blanche en citant son médecin, après la première visite médicale depuis son arrivée au pouvoir il y a près d’un an.

« La visite médicale du président aujourd’hui à l’hôpital national militaire de Walter Reed s’est extraordinairement bien passée. Le président est en excellente santé », a déclaré le médecin Ronny Jackson, qui était auparavant en charge de son prédécesseur démocrate Barack Obama. Il doit donner des détails sur le bulletin de santé mardi.

Ce bilan devait se limiter au poids, à la pression artérielle et au taux de cholestérol.

Alors que ses détracteurs s’interrogent ouvertement sur sa santé mentale, aucun examen psychiatrique n’était prévu pour celui qui s’est lui-même qualifié de « génie stable ».

Une tradition

Le président américain n’a aucune obligation de se soumettre à un bilan de santé, ni d’en rendre publics les résultats. Mais c’est devenu une tradition. Donald Trump, homme le plus âgé de l’histoire américaine à accéder à la présidence, suit ainsi les pas de ses prédécesseurs.

Pendant la campagne, son médecin personnel, Harold Bornstein, avait assuré qu’il serait « l’individu en meilleure santé jamais élu à la présidence ».

Mais les questions sur sa stabilité mentale demeurent et viennent d’être relancées par le livre polémique du journaliste Michael Wolff, qui dresse un portrait au vitriol de l’ancien magnat de l’immobilier, assurant que son entourage doute de sa capacité à gouverner.

1 commentaire
  • Claude Gélinas - Abonné 12 janvier 2018 21 h 25

    Ce malade qui Préside les États-Unis.

    Étant donné que cette précision émane d'un communiqué de la Maison Blanche dont le contenu est décidé par le Président il est raisonnable de penser que ce rapport médical pourrait être complaisant.

    Par contre, pour rassurer les citoyens américains ne serait-il pas raisonnable étant donné la réputation de menteur pathologique narcissique du Président que cet examen s'étende à sa santé mentale. Ce qui pourrait faire craindre le pire !

    Pour mettre cette proposition en perspective il faut se rappeler que selon l'auteur du dernier brûlot portant sur ce Président il est précisé qu'il répète les mêmes propos aux 10 minutes : début de démence ou d'Alzheimer allez savoir.