La ville de Wuhan accueille son premier vol international depuis janvier

<p>Un avion de la compagnie sud-coréenne à bas prix T’way a atterri mercredi à l’aéroport international Tianhe de Wuhan avec à son bord 60 passagers, a indiqué la télévision publique CCTV.</p>
Photo: Agence France-Presse

Un avion de la compagnie sud-coréenne à bas prix T’way a atterri mercredi à l’aéroport international Tianhe de Wuhan avec à son bord 60 passagers, a indiqué la télévision publique CCTV.

La ville chinoise de Wuhan (centre), premier endroit où a été repéré le nouveau coronavirus en décembre 2019, a accueilli son premier vol international depuis janvier, lorsque l’aéroport avait été fermé en raison du COVID-19.

La Chine a drastiquement réduit fin mars ses liaisons aériennes avec le reste du monde afin de limiter l’arrivée de malades pouvant potentiellement relancer l’épidémie sur son territoire.

Le pays a depuis largement endigué le COVID-19 grâce à des mesures de confinement, de quarantaine, de dépistage, au suivi des cas-contacts et au port du masque. Il ne recense plus chaque jour qu’une poignée de nouveaux cas.

Un avion de la compagnie sud-coréenne à bas prix T’way a atterri mercredi à l’aéroport international Tianhe de Wuhan avec à son bord 60 passagers, a indiqué la télévision publique CCTV.

Des images diffusées par la chaîne montraient des voyageurs portant des masques, ainsi que des policiers en combinaison de protection intégrale et visières en train de contrôler des passeports.

Près de 3900 personnes sont officiellement décédées du COVID-19 à Wuhan, soit plus de 80 % des 4634 morts recensés par la Chine sur son territoire.

La ville a été placée en quarantaine durant plus de deux mois à partir du 23 janvier. La mairie avait ensuite organisé le dépistage de l’ensemble des 11 millions d’habitants.

Les passagers arrivant à Wuhan depuis l’étranger devront présenter un test négatif de dépistage au coronavirus datant de moins de 72 heures, a indiqué à CCTV Li Yizhuo, le directeur du Bureau municipal de l’aviation civile.

La Chine interdit toujours l’entrée du territoire national à la quasi-totalité des étrangers. Les personnes arrivant dans le pays doivent se soumettre à des tests médicaux et à 14 jours de quarantaine dans un hôtel, à leurs frais.

L’aéroport de Wuhan avait rouvert début avril et n’accueillait jusqu’à présent que des vols intérieurs. Les nombres de passagers et de vols ont retrouvé leurs niveaux d’avant l’épidémie, a indiqué la semaine dernière son opérateur.

À voir en vidéo