Coronavirus sur le Diamond Princess: deux Québécois pourront enfin rentrer au Canada

Le bâteau de croisière Diamond Princess
Photo: Eugene Hoshiko Associated Press Le bâteau de croisière Diamond Princess

Après deux quarantaines au Japon depuis une croisière sur le Diamond Princess, les Québécois Bernard et Diane Ménard pourront enfin rentrer au Canada, a laissé savoir leur fille Chantal Ménard.

En entrevue à La Presse canadienne, celle-ci a indiqué avoir reçu la confirmation très tôt dimanche matin indiquant que le médecin allait signer la décharge de l’hôpital pour sa mère après deux tests négatifs au coronavirus.

« Ma mère avait eu un premier test négatif hier, mais on avait décidé de garder ça en famille puisqu’il fallait attendre un deuxième résultat négatif. Puis ce matin à 6 h, j’ai eu la bonne nouvelle que le deuxième test est revenu négatif. Le médecin a donc signé l’autorisation pour leur sortie », a raconté Mme Ménard visiblement soulagée après trois semaines de travail acharné auprès des services consulaires et de multiples sorties dans les médias.

« C’est la nuit pour eux en ce moment, donc quand ils vont se réveiller, ils vont être transportés à l’hôtel pour d’une journée ou deux, soit le temps d’organiser le vol pour le retour. »

Il était encore incertain à bord de quelle compagnie aérienne Diane Ménard, âgée de 72 ans, et son conjoint Bernard Ménard, âgé de 75 ans, allaient pouvoir voyager. Leur fille Chantal a cependant indiqué qu’ils étaient bien accompagnés par des représentants de la Croix-Rouge canadienne et des services consulaires canadiens.