Le Sri Lanka s’enfonce dans une crise politique

Colombo — Un homme a été tué et deux autres blessés par balles dimanche au Sri Lanka alors que le pays traverse une crise politique depuis le congédiement-surprise vendredi du premier ministre, Ranil Wickremesinghe, sur ordre du président. Des gardes du corps du ministre du Pétrole et proche du politicien démis, Arjuna Ranatunga, ont tiré sur une foule hostile de partisans du président, Maithripala Sirisena, selon les autorités locales. Par ailleurs, M. Wickremesinghe refusait dimanche de quitter sa résidence officielle à Colombo, malgré un ultimatum fixé par le parti au pouvoir. Des responsables sri-lankais ont indiqué plus tard que la police allait demander un mandat pour expulser l’homme de 69 ans. Son successeur désigné, Mahinda Rajapakse, a dirigé le Sri Lanka d’une main de fer entre 2005 et 2015.