Le Myanmar aux urnes le 8 novembre

Rangoon — Les élections législatives au Myanmar, auxquelles le parti de l’opposante Aung San Suu Kyi est donné grand gagnant, ont été fixées au 8 novembre, a annoncé la commission électorale mercredi. L’Assemblée élue devrait élire quelques mois plus tard un président, mais Aung San Suu Kyi ne pourra concourir à la plus haute fonction du pays, la Constitution héritée de l’époque de la junte l’empêchant de se présenter, du fait de son mariage avec un étranger. Ce scrutin est vu comme un test pour la transition démocratique amorcée depuis l’autodissolution du régime militaire en 2011. C’est la première élection nationale à laquelle le parti d’Aung San Suu Kyi, la Ligue nationale pour la démocratie, participe depuis 25 ans. Les précédentes législatives remontent à novembre 2010, quand la junte avait organisé ses premières élections depuis 20 ans. Mais la LND avait boycotté le scrutin et été dissoute à l’époque. Cette fois-ci, la LND ne devrait pas bouder le scrutin, même si Aung San Suu Kyi fait jusqu’ici planer la menace d’un boycottage.

À voir en vidéo