Au moins 122 morts dans l’incendie d’une usine de textile au Bangladesh

Les cadavres des victimes qui ont péri dans l’incendie de l’usine sont alignés dans les rues de Savar, près de Dacca, au Bangladesh.
Photo: Agence France-Presse (photo) Stringer Les cadavres des victimes qui ont péri dans l’incendie de l’usine sont alignés dans les rues de Savar, près de Dacca, au Bangladesh.

Dacca — Le bilan de l’incendie survenu samedi dans une usine de confection de vêtements dans la banlieue de Dacca, au Bangladesh, est passé dimanche à au moins 122 morts.

Le feu a éclaté en fin de journée samedi dans un bâtiment de sept étages appartenant à la compagnie Tazreen Fashions.


Une centaine de personnes ont péri à l’intérieur de l’édifice, alors que plusieurs autres, qui ont tenté de fuir les flammes en se jetant du haut du bâtiment, ont succombé à leurs blessures.


Les recherches se poursuivent dans les décombres et les autorités craignent que le bilan des victimes ne s’alourdisse.


L’usine fabriquait des vêtements destinés à l’exportation vers les pays occidentaux. Elle avait pour clients des marques internationales comme la chaîne néerlandaise C A et la société de Hong-Kong Li Fung, a indiqué à l’AFP le propriétaire de l’usine, Delwar Hossain.


« C’est une perte immense pour mon personnel et mon usine. C’est la première fois que nous avons un incendie dans une de mes sept usines », a déclaré M. Hossain.


Kalpona Akter, directeur d’une organisation des droits des travailleurs, le Bangladesh Centre for Workers Solidarity, a souligné qu’il s’agissait de la plus grave catastrophe survenue jusqu’à présent dans l’industrie textile et de confection locale.


« Les victimes et leurs familles sont dans nos pensées et nos prières », a déclaré Thorsten Rolfes, responsable de la communication de C A Europe, dans un communiqué publié à Düsseldorf (Allemagne).


La compagnie a annoncé qu’elle verserait 1200 dollars à la famille de chaque employé mort dans l’incendie.


Selon le site de Tuba Group, la maison mère de Tazreen Fashion, l’usine employait 1630 personnes et fabriquait des polos, des T-shirts et des vestes. Le bâtiment comptait 60 détecteurs de fumée, plus de 200 extincteurs et 18 tuyaux pour la lutte contre les incendies, selon le site.


Les sorties de secours, toutes situées au rez-de-chaussée, ont été rendues inaccessibles par le feu.


Tuba Group indique que Tazreen Fashion fabrique des vêtements pour d’autres marques internationales comme Wal-Mart et IKEA.


Les causes de la catastrophe n’étaient pas encore connues dimanche. Mais beaucoup d’usines textiles du Bangladesh travaillant pour l’exportation sont dotées d’installations électriques défectueuses et de mesures de sécurité très laxistes.


Le Bangladesh est un des principaux centres en Asie de production textile, en raison de la modicité des salaires ouvriers et d’une main-d’oeuvre abondante.


Il est devenu le deuxième exportateur au monde de vêtements, pour un total de 19 milliards de dollars en 2011, un secteur qui représente 80 % de toutes ses exportations.


La confection textile emploie 40 % de la main-d’oeuvre manufacturière du pays.