La «caravane» poursuit son périple au Mexique

Photo: Guillermo Arias Agence France-Presse

Malgré la fatigue croissante, les migrants honduriens ont repris jeudi leur périple depuis Mapastepec, dans le sud du Mexique, alors que les États-Unis s’apprêtent à déployer plusieurs centaines de militaires à la frontière pour les empêcher d’entrer en territoire américain. Ces milliers de Honduriens, qui fuient la violence et la misère dans leur pays, sont partis à l’aube de cette localité de l’État du Chiapas en direction de Pijijiapan, une ville de 50 000 habitants, située à environ sept heures de marche. La « caravane » doit encore parcourir plus de 3000 km pour atteindre la frontière des États-Unis, ce qui devrait lui prendre environ un mois et demi, selon leurs calculs. La majorité des migrants progressent à pied sur un trajet qui longe la côte pacifique mexicaine, certains portant des enfants sur les épaules, quelques-uns même en fauteuil roulant. Quand ils le peuvent, certains migrants montent sur des camions ou des motos-taxis pour s’épargner quelques kilomètres d’efforts.