L’Algérie célèbre le Nouvel An berbère 2968

Photo: Ryad Kramdi Agence France-Presse

Tizi-Ouzou — Bonne année 2968 ! L’Algérie célébrait vendredi Yennayer, le Nouvel An berbère, décrété férié pour la première fois dans un pays d’Afrique du Nord, région où cette importante minorité revendique la reconnaissance de son identité. Repas de fête autour d’un copieux couscous accompagné de volaille ou de brebis, chants, danses, jeux traditionnels, théâtre et parades équestres ont été comme chaque année au menu des festivités, en plus de nombreuses manifestations officielles organisées pour la première fois par les autorités à travers le pays. Cette décision est intervenue dans la foulée de protestations dans plusieurs localités berbérophones contre le rejet d’un amendement parlementaire en faveur d’une généralisation de l’enseignement du tamazight, la langue berbère. Région traditionnellement frondeuse, la Kabylie est à la pointe depuis les années 1960 des revendications identitaires et linguistiques kabyles et plus largement berbères, longtemps niées, voire réprimées par l’État algérien, désireux d’unir le pays autour de l’arabité.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 13 janvier 2018 13 h 14

    2968 ans depuis quoi?

    J'aimerais savoir quel évènement présumément survenu il y a 2968 ans célèbre-t-on chez les Berbères? L'envoi par le Pharaon d'un groupe d'explorateurs pour coloniser le Maghreb? Ou la révélation d'un prophète genre Abraham?