L’image de la Chine au plus bas dans les pays occidentaux

Dans lels pays occidentaux, la Chine est largement accusée d’avoir initialement manqué de transparence sur la gravité du coronavirus.
Photo: Archives Agence France-Presse Dans lels pays occidentaux, la Chine est largement accusée d’avoir initialement manqué de transparence sur la gravité du coronavirus.

L’image de la Chine est à son plus bas historique dans de nombreux pays occidentaux, où l’opinion critique majoritairement sa gestion de la pandémie de COVID-19, selon un sondage du Pew Research Center publié mardi.

Réalisée dans 14 pays, cette étude met en évidence une forte dégradation de la cote de la Chine aux États-Unis, où Donald Trump ne cesse depuis le printemps de vouloir faire porter aux autorités chinoises la responsabilité de la propagation planétaire du coronavirus.

Selon ce sondage, 73 % des Américains ont une mauvaise opinion de la Chine, soit une augmentation de près de 20 points depuis l’arrivée du président républicain à la Maison-Blanche.

La cote chinoise est encore plus dégradée en Australie, pays qui a affiché une position semblable à celle de Washington sur le rôle de Pékin dans la pandémie et a subi des représailles commerciales : 81 % des Australiens ont une mauvaise opinion de la Chine, soit 24 points de plus en un an seulement.

L’image du géant asiatique est aussi à son plus bas historique au Royaume-Uni, au Canada, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne et en Suède, ainsi qu’en Corée du Sud.

La Chine est largement accusée d’avoir initialement manqué de transparence sur la gravité du coronavirus, même si, depuis, les autorités communistes ont mis en avant leur capacité à juguler l’épidémie pour se poser en exemple.

Dans l’ensemble des pays concernés par le sondage, 61 % des personnes interrogées estiment que Pékin a mal géré la pandémie. Seuls les États-Unis, pays le plus endeuillé au monde avec 210 000 morts de la COVID-19, obtiennent un plus mauvais résultat à cet égard.

Une précédente étude du Pew Research Center avait montré en septembre que l’image des États-Unis était également au plus bas auprès des autres pays riches, justement en raison de la réponse de Washington à la crise sanitaire, et des doutes autour du leadership de Donald Trump.

À voir en vidéo