L’État australien le plus touché aurait freiné la progression de l’épidémie

La semaine dernière, les autorités avaient ordonné un couvre-feu nocturne et la fermeture des commerces non essentiels au moins jusqu’au 13 septembre à Melbourne, la deuxième ville du pays
Photo: William West Agence France-Presse La semaine dernière, les autorités avaient ordonné un couvre-feu nocturne et la fermeture des commerces non essentiels au moins jusqu’au 13 septembre à Melbourne, la deuxième ville du pays

L’État australien de Victoria, qui était le plus touché du pays par le coronavirus, semble avoir réussi à freiner l’épidémie après une semaine de mesures plus restrictives, ont déclaré mercredi les autorités.

Le premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, a indiqué que l’État semblait « assurément » connaître un ralentissement du nombre de contaminations.

Il a ainsi fait état mercredi de 410 nouveaux cas de COVID-19 pour 21 nouveaux décès, soit le bilan le plus meurtrier depuis le début de l’épidémie en Australie.

« Si vous regardez la moyenne des sept derniers jours, nous voyons [les chiffres] baisser », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse.

L’État a enregistré environ 400 nouveaux cas quotidiens ou moins durant quatre jours consécutifs, ce qui laisse à penser que l’épidémie dont l’épicentre se situe à Melbourne a été contenue. Ces dernières semaines, le nombre de nouvelles contaminations par jour avait dépassé les 700.

La semaine dernière, les autorités avaient ordonné un couvre-feu nocturne et la fermeture des commerces non essentiels au moins jusqu’au 13 septembre à Melbourne, la deuxième ville du pays, soit les mesures les plus restrictives prises depuis le début de l’épidémie.

M. Andrews a cependant souligné que le nombre de cas était susceptible d’augmenter à nouveau.

Le premier ministre a cependant rappelé que tout dépendra de la manière dont les mesures de confinement seront respectées.

La COVID-19 a particulièrement frappé les maisons de retraite de l’État de Victoria, dans lesquelles plus d’une centaine de résidents sont décédés et près de 2000 contaminations ont été recensées depuis début août.

Dans la plupart des régions de l’immense île-continent, les restrictions ont été assouplies et peu, voire aucun cas de coronavirus n’est rapporté.

Seul l’État de Nouvelle-Galles du Sud a régulièrement fait état d’un nombre important de cas après qu’un homme contaminé à Melbourne s’est rendu dans un pub très fréquenté de Sydney. La première ministre Gladys Berejiklian, a déclaré que cet État, le plus peuplé d’Australie, restait en « état d’alerte » en raison du faible nombre de nouveaux cas qui continue de perdurer mais dont l’origine demeure inconnue.

Elle a exhorté lors d’une conférence de presse la population à porter un masque dans les espaces publics, laissant entendre que cette mesure pourrait devenir obligatoire si elle n’est pas suffisamment observée.

Depuis le début de la pandémie, 22 000 personnes ont eu la COVID-19 en Australie, et 352 en sont mortes, pour une population de 25 millions d’habitants.

À voir en vidéo