Le coronavirus a fait plus de 230 000 morts dans le monde

Des membres du personnel médical rendent visite à un patient atteint de la COVID-10 à l'hôpital Erasme, à Bruxelles. Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.
Photo: Kenzo Tribouillard Agence France-Presse Des membres du personnel médical rendent visite à un patient atteint de la COVID-10 à l'hôpital Erasme, à Bruxelles. Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 230 309 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse à partir de sources officielles jeudi.

Plus de 3 218 410 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 195 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 922 900 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Depuis le comptage réalisé la veille à 19 h (15 h à Montréal), 5867 nouveaux décès et 79 155 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont les États-Unis avec 2271 nouveaux morts, le Royaume-Uni (614) et le Brésil (449).

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 61 717 décès pour 1 054 261 cas. Au moins 124 979 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont l’Italie avec 27 967 morts pour 205 463 cas, le Royaume-Uni avec 26 711 morts (171 253 cas), l’Espagne avec 24 543 morts (213 435 cas), et la France avec 24 376 morts (167 178 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 66 décès pour 100 000 habitants, suivi par l’Espagne (52), l’Italie (46), le Royaume-Uni (39), et la France (37).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82 862 cas (4 nouveaux cas entre mercredi et jeudi), dont 4633 décès (0 nouveau), et 77 610 guérisons.

Depuis mercredi, les Maldives et le Yémen ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol. Les Comores et le Tadjikistan ont annoncé le diagnostic de premiers cas.

L’Europe totalisait jeudi à 19 h 00 GMT 137 714 décès pour 1 468 718 cas, les États-Unis et le Canada 64 960 décès (1 107 276 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 10 642 décès (203 429 cas), l’Asie 8557 décès (221 273 cas), le Moyen-Orient 6705 décès (172 294 cas), l’Afrique 1614 décès (37 354 cas), et l’Océanie 117 décès (8071 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).