Birmanie - Un nouveau parti pour contrer la junte

Rangoon — Deux filles d'anciens premiers ministres birmans ont annoncé hier qu'elles rejoindraient un nouveau parti politique qui sera créé en vue des élections promises en 2010 par la junte au pouvoir à Rangoun.

Than Than Nu, 62 ans, fille du premier chef de gouvernement de la Birmanie indépendante U Nu, a indiqué qu'elle serait secrétaire générale du Parti démocrate, dont la création officielle est suspendue à l'adoption d'une loi de programmation des élections.

Revenue d'Inde en 2003, 34 ans après avoir quitté le pays avec ses parents, elle a indiqué avoir «décidé de prendre part aux élections». Son père avait dirigé le pays quelques années à l'indépendance en 1948, puis à deux autres reprises, avant d'être renversé par un coup d'État militaire en 1962, depuis lequel l'armée a conservé le pouvoir. Il est mort en 1995.

Nay Yee Ba Schwe, fille de Ba Schwe, premier ministre de 1956 à 1957, et Cho Cho Kyaw Nyein, fille d'un ancien vice-premier ministre, rejoindront elles aussi le Parti démocrate.

«Nous n'avons pas le droit de parler pour l'instant, car le parti n'est pas encore enregistré», a admis son futur président, Thu Wai, 77 ans. «Mais nous avons pris ce risque parce que nous voulons servir le peuple. Nous n'aurons pas beaucoup de temps après l'adoption de la loi» sur les élections.

La promesse d'élections en 2010 avait été faite en 2008 juste après l'adoption par référendum d'une nouvelle Constitution.

Des experts affirment que le scrutin ne servira qu'à légitimer le maintien des militaires au pouvoir. D'autres, tels que le groupe de réflexion International Crisis Group (ICG), considèrent malgré tout qu'il pourrait aussi entraîner un renouvellement de la génération au pouvoir et ouvrir la porte à une possible évolution du régime.

À voir en vidéo