«Les Bidochon relancent leur couple»: lapine cherche lapin

<p>Le costume de lapine, les bonbons Shunga pour érection instantanée, la poudre à fessée, la bougie d’amour, tout y passe…</p>
Photo: Dargaud

Le costume de lapine, les bonbons Shunga pour érection instantanée, la poudre à fessée, la bougie d’amour, tout y passe…

Raymonde cherche la libido de Robert. Introuvable. Peut-être l’a-t-elle vendue par erreur à la brocante ? Le tome 22 de la saga domestique des Bidochon s’ouvre ainsi sur un vide, sinon existentiel, à tout le moins sexuel. Que faire pour relancer le couple ?

Raymonde donne à Robert pour son anniversaire un « bon pour un forfait bien-être » (soin du visage ou épilation). Il se rebiffe. Elle est « à court d’idées ». Une amie lui suggère d’aller à une « soirée lingerie coquine sex-toys ».

À Raymonde le monde de l’accessoire émoustillant. Elle est dubitative. Pamela la démonstratrice lui demande si son mari a des fantasmes. « Je sais pas… » répond-elle, interloquée. « Il ne vous en a jamais parlé ? » « Non, mais je peux l’appeler si vous voulez ! »

Le costume de lapine, les bonbons Shunga pour érection instantanée, la poudre à fessée, la bougie d’amour, tout y passe… y compris la maison, qui flambe (à cause de la bougie). Un régal ? Le retour des Bidochon, sept ans après la parution de l’intégrale chez Fluide Glacial, et vingt-deux ans après la toute première prépublication dans la revue créée par le brave et généreux Gotlib, semblera superflu pour certains, jouissivement inespéré pour d’autres. Les tourtereaux ne s’étaient-ils pas tout dit ? Faut dire que Robert n’a pas beaucoup écouté.

Le pont d’or offert par Dargaud ne se refusant pas, Binet a donc rempilé. Déjà grosses, les ficelles ont grossi, c’est un peu comme si on nous ramenait Ti-Mé et Môman pour un baroud d’honneur, mais on rigole encore plus bruyamment qu’avant, c’est proportionnel.

Un conseil, cependant : les 42 pages s’avalent d’un trait. Or, il s’agit de faire durer le plaisir. D’autant que Robert ne sait pas « comment ça marche », un cockring. Il aura tout de même dit oui pour le « soin clarifiant au lait de concombre ». Tout n’est pas perdu.

Les Bidochon relancent leur couple T. 22

★★★ 1/2

Christian Binet, Dargaud, Paris, 2019, 46 pages