«Être du monde»: le cargo de la délivrance

L’un des attraits de ce récit réside dans les séquences décrivant la vie à bord d’un cargo qui sillonne l’Atlantique, sur lequel l’auteure s’est embarquée pour livrer cette histoire dans le but explicite d’en faire une thérapie individuelle, et son deuil.
Photo: Druide L’un des attraits de ce récit réside dans les séquences décrivant la vie à bord d’un cargo qui sillonne l’Atlantique, sur lequel l’auteure s’est embarquée pour livrer cette histoire dans le but explicite d’en faire une thérapie individuelle, et son deuil.

Elle affiche une trentaine de romans à son actif, mais Maryse Rouy s’est concentrée cette fois sur un récit qui raconte la maladie de sa mère, atteinte de la sclérose latérale amyotrophique, et les longs mois à l’accompagner dans sa...

Vous avez lu tous vos articles gratuits

Vous aimez notre contenu ?
Connectez-vous pour en lire plus.

Créez un compte

Déjà abonné? . 

Être du monde

★★★

Maryse Rouy, Druide, Montréal, 2019, 190 pages