De Marque croît dans les bibliothèques anglophones

Comme service parallèle à ses ventes de livres aux collectivités, Archambault avait développé une plateforme de prêt numérique, utilisée principalement par une cinquantaine de bibliothèques anglophones canadiennes.
Photo: iStock Comme service parallèle à ses ventes de livres aux collectivités, Archambault avait développé une plateforme de prêt numérique, utilisée principalement par une cinquantaine de bibliothèques anglophones canadiennes.

Le distributeur québécois de livres numériques De Marque a annoncé l’acquisition du service de prêt numérique pour bibliothèques mabiblionumerique.ca, du Groupe Archambault.

Comme service parallèle à ses ventes de livres aux collectivités (bibliothèques), Archambault avait développé cette plateforme de prêt numérique, utilisée principalement par une cinquantaine de bibliothèques anglophones canadiennes. Avec cette acquisition, De Marque poursuit son chemin du côté anglophone. « On avait quelque 200 ou 300 bibliothèques publiques qui utilisaient déjà notre service anglais, Cantook Station, dont plusieurs en Alberta », explique Bianca Drapeau, directrice du marketing et des communications.

Faire de l’ombre

De Marque estime donc avoir un pied dans la moitié des bibliothèques du pays. « C’est une façon de continuer le développement vers le marché anglais », et conséquemment de concurrencer doucement les gros joueurs qui y sont installés, comme l’américaine OverDrive et la suisse Bibliotheca 3M. « Ils offrent des solutions technologiques intéressantes, possèdent un catalogue francophone pauvre, qui ne répond pas aux besoins des bibliothèques qui ont aussi des usagers francophones », estime Mme Drapeau. Ces deux solutions sont également étrangères, et les bibliothèques ont une sensibilité au développement du marché local et de l’écosystème, sensibilité qui pourrait jouer en faveur de De Marque, selon la spécialiste des communications.

« Quand OverDrive est arrivé sur le marché il y a cinq ans, il n’y avait simplement pas d’autres options. » De Marque doit toutefois continuer à augmenter son catalogue de documents anglophones, encore incomplet, pour apporter une concurrence digne de ce nom. « On offre MacMillan, HarperCollins, Hachette, mais on n’a pas encore les big five américains », les éditeurs dont les livres sont les plus demandés, car manquent encore Penguin Random House et Simon Schuster.

Mabiblionumérique.ca sera intégré à la technologie Cantook Station.