Portrait positif des ventes de livres de 2017

Selon le rapport annuel, les ventes au détail de livres au Québec ont augmenté de 6% en 2017.
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir Selon le rapport annuel, les ventes au détail de livres au Québec ont augmenté de 6% en 2017.

Les ventes au détail de livres ont continué d’augmenter chez les détaillants en 2017, ainsi que l’indique la sixième édition du Bilan du marché du livre au Québec Gaspard. Et l’édition québécoise poursuit elle aussi, dans la foulée, sa hausse.

Ce rapport annuel, qui dresse le détail d’une part du marché du livre au Québec en s’appuyant sur les données de vente de 240 détaillants participants, note que le marché de la librairie a vu un rendement de ventes de +5 % en 2017, suivant la lancée de +4,9 % en 2016. Des chiffres qui concordent avec ceux du Conseil québécois du commerce au détail, qui lui note pour 2017 des ventes générales en hausse de 6 %. Spécifiquement pour les livres, les ventes aux collectivités (bibliothèques et écoles) ont hissé les chiffres en augmentant de 8,2 % ; les ventes au détail, elles, affichaient un rendement de +3 %.

De manière étonnante, la catégorie des livres pratiques, habituellement très aimés des lecteurs-acheteurs ici, a « connu en 2017 un important ressac » de 7 %, comme le nomme délicatement le Bilan, « son plus grand recul depuis que nous avons commencé à mesurer le marché de la librairie en 2012. La catégorie recule aussi dans l’ensemble du marché (-3,4 %) et a un écart de -6,4 % par rapport à sa moyenne historique dans nos bilans. »

-7%
Le recul accusé par les livres pratiques en 2017. Ces derniers avaient pourtant la cote auprès des lecteurs-acheteurs depuis plusieurs années.

L’édition québécoise, redisons-le, a vu, elle, une hausse de ses ventes de 6 %, suivant celle de 7,3 % en 2016. Elle est portée par le livre jeunesse, qui a monté de 13,7 %. Le palmarès des meilleures ventes jeunesse, livres étrangers inclus, nomme, à partir de la première position, La Pat’Patrouille (Presses Aventure), La vie compliquée de Léa Olivier tome 10, de Catherine Girard-Audet (Les Malins), et Pokémon. Attrapez-les tous (Scholastic).

La bande dessinée québécoise souffle aussi l’édition d’ici vers le haut, avec son ascension de 7,7 %. Pour mémoire, note le Bilan, cette catégorie occupait en 2013 le 11e rang du tableau des catégories les plus populaires. Elle en occupe maintenant le 5e rang. Et les opus d’Alex A. (L’agent Jean ! et L’univers est un ninja, chez Presses Aventures) occupent 14 des 20 premières positions de ce palmarès.

Le livre scolaire, de son côté, retrouve un peu de vent en poupe, avec +6,9 %. « Du côté des marchés de niches, poursuit le Bilan, notons d’abord le bond remarquable de 42 % de la catégorie Histoire, amplifiant la tendance amorcée l’an dernier (15,4 %) ». Expo 67, de Luc et Antoine Désilets (Guy St-Jean), Sapiens. Une brève histoire de l’humanité, de Yuval Noah Harari (Albin Michel), et Le peuple rieur. Hommage à mes amis innus, de Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque (Lux), sont les trois titres qui ont dominé cette catégorie. L’analyse note aussi « la hausse de Géographie et Tourisme, 10,5 %, sa plus forte augmentation relevée à ce jour » dans les bilans.

En littérature d’ailleurs, les ventes ont monté de 4,2 %, et leur part de marché s’établit à 52,4 %. La littérature y est en hausse, de 7,9 %, et reprend devant les livres jeunesse la tête de file.

Le Top 50 annuel a vu l’entrée de six titres jeunesse — deux Léa Olivier, 13 raisons,de Jay Asher (Albin Michel), et la série Pat’Patrouille (Presses Aventures). « Du côté de la fiction », indique le rapport, « ce sont seize titres qui se sont inscrits dans le Top 50, dont en tête de peloton, les auteurs étrangers Dan Brown » avec Origine (JC Lattès), Guillaume Musso avec Un appartement à Paris (XO), et trois tomes de la série québécoise Une simple histoire d’amour (Guy St-Jean) de Louise Tremblay-D’Essiambre.

Meilleures ventes au Québec en littérature en 2017

Selon le Bilan du marché du livre au Québec Gaspard

1. Origine, de Dan Brown (Lattès)

2. Un appartement à Paris, de Guillaume Musso (XO)

3. Une simple histoire d’amour tome 1, de Louise Tremblay d’Essiambre (Guy St-Jean)

4. Il y aura des morts, de Patrick Senécal (Alire)

5. Une colonne de feu, de Ken Follett (Laffont)

6. La dernière des Stanfield, de Marc Levy (Laffont)

7. Discussion avec mes parents, de François Morency (L’Homme)

8. Une simple histoire d’amour tome 2, de Louise Tremblay d’Essiambre (Guy St-Jean)

9. Affaires privées, de Marie Laberge (Québec Amérique)

10. À qui la faute ?, de Chrystine Brouillet (Druide)